Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Licence Creative Commons
Ce blog et les écrits qu'il contient sont mis à disposition par Michel Bosseaux (l'auteur) selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.
 
 

Newsletter
 

 

Référencement


Mes autres blogs
7 décembre 2006 4 07 /12 /décembre /2006 00:22
Une pluie livide
Aux fronts baissés
Un laps de mai
Du temps, mauvais, avide
De nous déposséder
Une à une, fleurs fanées,
De nos pensées arides
Désincarnées.

Trop pures pour être acceptées,
Quelques gouttes, aux corps putrides,
Lavent, mais ne pourront rien cacher.
Les morts-vivants vont en armées,
Brandissant leurs trop belles phrases, parricides

Mais le néant ne retourne jamais
Qu'à lui même, alors elle peut bien passer
Procession atone, sous ce ciel de suicides
Où pourtant déjà on devine le soleil. Et oublier, oublier,

Comme s'il suffisait vraiment d'ainsi continuer
Sous la sombre égide,
Produits surgelés emballés sous vide.

Une grue rajoute des blocs posés
Au décor déjà bien chargé
De guetteurs apatrides
Petites sœurs, à Dieu ou plus haut s'en vont donner
De l'ouest des nouvelles de notre éternité
Et ses démonstrations splendides

Un vol léger
Réalité égarée
D'une autre Atlantide
Pas un regard accordé
Tout est question de priorité
Suivre les guides.

La pluie s'est arrêtée.


On change de laps comme d'opinions trop marquées
Sûr qu'à se taire, il vaut mieux préférer,
Flot solide
Vanité, dénaturer
Mallarmé, Gallilée
André Gide

On change de laps, pas de tranchées
- Images d'un autre monde, dévasté,
Pas assez rapides -
Ni de "contexte", "globalité"
Parcours, fuseaux, limites tracées
Sentiments translucides,



Exploits insipides,
Passé recomposé
Pour un progrès plus marqué,
Visions planes - mais torrides ! -

Horizon devant tomber
Du ciel, juste patienter
Candides.

On change de laps, pas de médiocrité
- L'humanisme reste à inventer -
Ni de brides
Sauf pour mieux les resserrer,
Ni de haines, cupidité

En tout cas pas de finalité.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Gothikarti 15/08/2007 03:23

dans mon sens... j'imaginai une sorte de pelrinage dans le monde des morts vers un lieu bienfaiteur pour eux... et que c'est un peu le carnagebisous :0010:

Faux rêveur 15/08/2007 03:32

bien bien... allongez-vous sur le divan mademoiselle... oui voilà, comme ça... maintenant respirer bien à fond, et parlez moi un peu plus de ce pélerinage... tranquillement... mdr ;-)Franchement, heureux que ce texte ait pu éveiller des images à la lecture... c'est la première fois :-)