Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Licence Creative Commons
Ce blog et les écrits qu'il contient sont mis à disposition par Michel Bosseaux (l'auteur) selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.
 
 

Newsletter
 

 

Référencement


Mes autres blogs
23 décembre 2005 5 23 /12 /décembre /2005 21:08
Thomas guettait l’horloge. 23h45. Dans un quart d’heure il serait libre.
Ses mains tremblaient un peu, mais pas l’ombre du manque. Le clavier n’était plus l’ennemi. A l’écran, la page restait blanche.

Les mots avaient été sa prison depuis 12 ans. Il était certes un écrivain mondialement célèbre, riche, et quelle que soit la qualité de sa production, il se trouvait toujours quelques millions de personnes pour acheter son dernier livre. Mais ce confort, il n’en avait pas profité. Possédé par les mots, il avait perdu sa femme. Ses enfants n’avaient plus voulu le voir, à quoi bon, il avait toujours un chapitre à achever, puis un autre, puis … fin du week-end. Il s’était éloigné de ses amis, ne restaient que des gens « du métier », dont son éditeur.
Il s’était éloigné de la musique (besoin de silence pour écrire), des spectacles, du cinéma. Il ne lisait plus, avait jeté sa télé, ignorait l’actualité. Un vrai ermite, en haut de sa montagne de pages.

Un jour, devant le miroir, le choc : hirsute, sale, débraillé. Sans la moindre idée de l’heure ni du contenu de son dernier repas.

Il tenta tout pour se désintoxiquer. En vain.
Les mots le prenaient n’importe quand, le harcelaient jusqu’à ce qu’il cède, le réveillaient, et même parfois le plaçaient dans un état second pour s’écrire eux-mêmes.

Mais pas aujourd’hui.
Gagné !!! 23h58. 24h sans écrire.

Soudain il y eut comme un vide. Intense. Grandissant.

23h59

Thomas suffoquait, sûr soudain qu’il perdait là l’essentiel, sa raison d’être.
Il poussa un soupir désespéré.

Ses doigts accompagnèrent le mouvement sur le clavier.

La nuit passa à apaiser le malaise.

Partager cet article

Repost0

commentaires

yara 19/08/2007 12:13

drogué d\\\'ecriture!!!
ouuais pouquoi pas
perso, quand je veux absolument continuer la suite de mon histoire sims,je prend ma lampe de poche et j\\\'ecis, jusqu\\\'a parfois 3 h du matin
mais de la a se retrouver en autarcie ya de la marge ^^

Faux rêveur 19/08/2007 12:36

oh c'est facile de se laisser aller aux extrèmes... quand on a ça dans le sang, c'est vraiment très facile...