Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Référencement


Mes autres blogs
16 septembre 2007 7 16 /09 /septembre /2007 14:49
En réponse au poème "Prudence" de Tilk, que je reproduis ici, je vous présente la suite que j'ai écrite dans les commentaires sur son blog.
N'hésitez pas à lui laisser également vos commentaires.




je préfère ça
faute de mieux
c'est mieux ainsi
c'est mieux que rien
ça aurait pu être pire
on aurait pu
se retrouver sans rien
on peut s'estimer heureux
on ne sait jamais
ce qui peut arriver
je ne suis pas voyant
je suis prévoyant
je me méfie
pas prendre 
de risques inutiles
je ne veux pas le regretter
ensuite
si j'avais su
il faut savoir
se contenter de peu
il faut se contenter de peu
il ne faut pas exagerer
le beurre 
l'argent du beurre
et puis quoi encore
comme si on avait le choix

avons nous le choix

nous avons le choix
mais il ne le diront pas
jamais
les autres à côté, jamais
ils ne libèreront nos pas
nous avons le choix
eux ne savent pas
qu'eux aussi
alors ils restent ici
avec nous, et ce que nous devons ignorer

Les barreaux n'existent pas
la liberté est là
tout autour

Michel - Faux rêveur

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel - Faux rêveur - dans Recueil : A quatre mains...
commenter cet article

commentaires

a place called home 30/11/2008 02:02

étrangement, je trouve que c'est un poème passeur d'espoir...

Michel - Faux rêveur 30/11/2008 15:01


pas faux :-)