Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Licence Creative Commons
Ce blog et les écrits qu'il contient sont mis à disposition par Michel Bosseaux (l'auteur) selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.
 
 

Newsletter
 

 

Référencement


Mes autres blogs
7 septembre 2006 4 07 /09 /septembre /2006 09:59
Une ancienne réflexion très sombre sur la mort (et la vie qu'elle nous fait), écrite "sous le choc"... je me relis et je comprend encore. Envie de vous partager ces lignes...
Depuis, j'ai appris à profiter de la vie, et de mes proches, tant que je le peux.



Il paraîtrait qu'il y aurait une vie après la mort. Et même si personne n'a encore pu le démontrer scientifiquement ou en témoigner ... j'y crois.

Mais une question plus immédiate m'envahit aujourd'hui.

Y a t-il une vie après la mort des autres ?

Des gens, il en meurt par milliers chaque jour, et personne ne s'en émeut tant que ce ne sont que quelques inconnus le plus au bout du monde possible.
Déjà les morts violentes de gens géographiquement proche de nous font plus mal. Mais on tourne la page du journal ... fait divers suivant.
La mort d'une jeune femme pleine de vie, à l'aube d'un bonheur naissant, dans un accident de voiture ... ça tient sur 8 à 10 lignes, ça vaut un regard d'incrédulité, une petite douleur, une indignation ... et puis plus rien.

Sauf quand c'est d'une amie, d'un proche, voire même de quelqu'un de la famille, qu'il s'agit.

Il y t-il une vie après la mort de ceux qui nous sont "chair" ?

Et bien sûr la réponse est "oui". Bien sûr. Mais que vaut-elle, cette vie, faite de souvenirs trempés pour toujours dans la douleur d'un départ précipité, d'une histoire inachevée ?
Que vaut-elle alors que tous les bonheurs, les gens qu'on aime, peuvent nous être repris n'importe quand sans aucun recours possible ? Que vaut d'espérer, si c'est pour être chaque fois rattrapé par le malheur, et jeté au fossé juste avant la dernière ligne droite où l'on triompherait enfin ?

Il paraît qu'il ne faut jamais perdre espoir. Mais comment perdre quelque chose qui n'est qu'illusion ? La seule chose à retenir, c'est qu'un moment de bonheur vécu, ce n'est rien plus que la fatalité qui était occupée ailleurs ... simple question de temps avant que ça ne soit de nouveau notre tour de souffrir.

On me dira qu'il y a des gens heureux. Oui ...
Je sais.

Mais encore une fois ce n'est qu'une loterie, et la victoire n'est pas la règle mais l'exception.
On construit sa vie du mieux qu'on le peut, pour atteindre ou approcher au plus près un ensemble de conditions que beaucoup nomment "bonheur" ... et qui n'est qu'un chateau de cartes, au mieux.


Il paraît aussi que les disparus n'auraient pas voulu qu'on les pleure alors ne pleuront pas.
Qu'ils auraient voulu que nous continuons à vivre, que nous ne nous gachions pas la vie à les regretter, alors puisqu'il faut continuer, continuons, mais je ne peux rien oublier ...

Je ne regrette que de "vivre", quand ce n'est que ça, la vie.

Une torture latente.

Mais je ne suis pas suicidaire, juste dégouté. Et il paraît que ça passe avec le temps.
Alors passons.

Ta mort dans l'âme.
Partager cet article
Repost0

commentaires

louvemisss 31/01/2008 11:48

bonjour,je n'ai jamais perdu un être "chair", mais je suis très amoureuse et c'est une question que je me pose : qu'est ce que je deviens s'il lui arrive qq chose? qu'est ce que deviendra ce que je suis, ce qu'on est lorsqu'on est ensemble? c'est tout un monde qui s'effondrerait... j'ai beau me dire que la vie me rattrapera toujours dans un cas pareil, qu'il faut que je garde mon propre monde et mon intégrité comme refuge et comme repli dans cette situation ou dans d'autres, que je m'affirme aussi pour devenir quelqu'un de stable, que je ne vive pas par lui, je reste dubitative. j'ai beau aussi me dire que rien n'est acquis, que tout est absurdement éphémère, et même si j'ai réussi à l'accepter pour beaucoup de choses, comment je pourrais résiter à sa disparition?et s'il s'agissait de membres de ma famille, très proches, j'aurais beaucoup de mal aussi...mon copain au contraire a perdu un être cher alors qu'il avait mon age, elle est morte devant lui, il a fait son deuil et il est passé à autre chose, il a mis du temps, c'était il y a au moins dix ans. je le sais, je le sens, mais quelque part, je sais, je ressens qu'il y aura toujours quelque chose d'elle quelque part, elle fait partie intégrante de son vécu et de lui, et il y aura toujours cette petite blessure ouverte, une parmi d'autre.

Ana 04/09/2007 12:52

Je me promène sur tes lignes... et j'en suis émue... sans autres commentaires, je continue mon chemin en te lisant, et découvre un monde si plein de finesses et de sensibilités... qui me parle.Merci

Faux rêveur 04/09/2007 12:58

merci à toi...

Nato (Kromatic) 28/12/2006 19:44

Je me pose aussi la question = a-t-il- une vie après la mort ? Ya-t-il une justice dans la vie ? Je n'ai hélas pas la réponse à la première question, quant à la seconde, il semble que le mot "justice" soit inconnu du destin.

Faux rêveur 31/12/2006 15:04

La vie est un théatre de marionnettes où on ne répare pas les cassées. Tout juste tente-t-on de les récupérer (ou les abattre en cas de rébellion) si elles se réparent d'elles-même.  Mais il y a des choses que toutes les cages, toutes les ficelles du monde, ne pourront jamais empêcher : les sentiments, les pensées... la liberté intérieure...

chrystelyne 26/12/2006 22:38

Un texte qui témoigne très justement du choc de la perte d'un être cher et des questions que l'on se pose immédiatement , après la vie nous ratrappe fort heureusement ,reste  alors un message, un dernier cadeau de ceux qui nous ont quitté , leur mort nous  fait prendre conscience de l'éphémère de la vie de sa beauté, de son importance, de son urgence , il nous reste alors à profiter de chaque jour, de chaque instant ,de chacun, sans perdre de temps car il est précieux, la mort de nos proches nous apprend  à aller  vers l'essentiel.
Amicalement

Kromatic - Nato 04/12/2006 19:32

Euh j'avais pas bien vu.. Je crois aussi qu'il ya une vie après la mort, mais parfois je doute.. Peut-être ne pas oublier nos chers absents est-il une façon de leur donner encore un peu de vie ?

Faux rêveur 04/12/2006 19:56

oui...