Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Licence Creative Commons
Ce blog et les écrits qu'il contient sont mis à disposition par Michel Bosseaux (l'auteur) selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.
 
 

Newsletter
 

 

Référencement


Mes autres blogs
26 juin 2006 1 26 /06 /juin /2006 13:02
Ah, ce "pourquoi"... ! tyrannie du "pourquoi" ! Il faut toujours obligatoirement une cause à tout, sinon le monde s'arrêterait de tourner... et pourtant il tourne et vous ne savez pas pourquoi ! Ah ! Oui je sais, je m'éloigne du sujet.
Mais pourquoi voudriez-vous que je sache mieux que vous la cause de tout ça ? Par quel miracle ?

Oui, je suis l'auteur des faits. Mais je ne le nie pas ! sauf que je ne sais vraiment pas pourquoi.

Franchement, nous nous entendions super bien, mariés depuis peu, fous de passion... pas une ombre au tableau, pas une dispute... enfin si, je vous vois venir, comme quoi un couple trop parfait ça cacherait quelque chose... bien sûr il y avait des petites choses, des détails, comme dans tous les couples. Mais quelques gentillesses, beaucoup de compréhension, d'écoute, et tout s'arrange toujours ...

Je vous vois perdu, inspecteur... j'avoue, je le suis aussi. Ce qui me perturbe le plus est de n'avoir ni remords, ni chagrin : je l'aimais, et elle ne me manque pas. Vous voyez, j'ai dit "je l'aimais" alors que normalement je devrais encore l'aimer, non ? A moins que je lui en veuille de m'avoir poussé à lui faire ça ? Alors ce serait elle la cause ?
Trop simple.

Elle m'a juste demandé de lui passer le couteau, je me suis retourné et c'est venu comme ça. Peut-être une envie malsaine de la surprendre encore une fois je ne sais pas...

Je suis fou, voilà. Vous êtes content ?

Non, je le vois bien...

Tant pis. Pas d'autre idée en stock.

Partager cet article

Repost0

commentaires

ali 03/03/2011 09:44



POUR QUOI jai l'impression de tellement comprendre ce psychopathe?


j'ai tellement aimer que jen ai peur!!!



Stéphane 06/12/2008 15:38

Ces quelques textes sont dignes d'un roman noir, il y un fil que l'on déroule, qui dans l'abysse nous glisse, et emporté dans le vide on attends la chute...Il y un côté personnel, et un ton décalé...J'aime et déteste, l'effet recherché...Peut-être...Amitiés.

Michel Bosseaux 06/12/2008 16:50


je confirme, c'est l'effet recherché : aller chercher au fond de l'humain cette limite, cette faille, dont nous ne sommes jamais loin, et chercher ce qui pourrait le faire basculer... pas le
"pourquoi", comme ce texte le démontre il n'y en a pas toujours d'exprimable. On peut juste regarder les circonstances, la goutte d'eau qui a fait exploser le vase, tenter de se mettre à la place
de...
et donc oui, mon but dans ce genre de textes (j'en ai fait d'autres...) n'est pas que le lecteur se sente mal, mais que quelque part, il se reconnaisse un peu (ce qui fait qu'il va se sentir mal et
détester... mais en même temps aimer...). Tout être humain à une part noire, loin de moi l'idée de la mettre sur un piedestal, juste de dire qu'entre le barbare et le mec bien, la frontière est
mince... juste à une ou deux secondes de distance, dans les circonstances adéquates...


yara 17/08/2007 19:38

mouahah et la elle se releve et elle lui dit qu'elle l'aime aussi?
nan j'y connais rien dans ce genre de textes^^

Faux rêveur 17/08/2007 21:31

pas le même genre, plus cynique, acide, déjanté... j'ai hésité à publier ce texte (et deux ou trois autres du même ordre) sur le site, je ne voulais pas faire fuir les gens...

Gothikarti 14/08/2007 22:03

oui c'est sur... mais j'aime... c'est les genres de texte que j'apprécie et qu'on trouve peu:0010:

Faux rêveur 14/08/2007 22:20

j'ai beaucoup hésité à les publieret il y en a un ou deux très glauques que je n'ai d'ailleurs pas publié...

Gothikarti 14/08/2007 20:50

j'aime... bien écrit ^^!bisous :0010:

Faux rêveur 14/08/2007 21:25

merci :-)Un peu désespérant ce texte, non ? Pas aussi dur que d'autres peut-être, mais dans la psychologie, c'est l'extrème de la noirceur...