Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Licence Creative Commons
Ce blog et les écrits qu'il contient sont mis à disposition par Michel Bosseaux (l'auteur) selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.
 
 

Newsletter
 

 

Référencement


Mes autres blogs
21 août 2007 2 21 /08 /août /2007 12:36
J'écris pour la même raison que je respire, parce que si je ne le faisais pas, je mourrais.

Isaac Asimov



J'ai trouvé cette citation sur ce blog (conçu par Jer) qui s'en est fait une spécialité. N'hésitez pas à lui rendre visite :-)

Partager cet article

Repost0

commentaires

henri 23/08/2007 04:18

Il a bien fait d'ecrire Asimov car il m'a bien fait rêver ;-)

Faux rêveur 23/08/2007 09:50

Il y a un ou deux génies de son envergure par génération, pas plus... :-)

Claire Ogie 21/08/2007 16:19

Se sont des mots qui résonnent en moi. Je me dis souvent que c'est prétentieux d'avancer de telles paroles, mais c'est pourtant une réalité.

Faux rêveur 21/08/2007 16:42

c'est ce qu'on ressent, donc pourquoi ne pas le dire clairement ? :-)

Le Xiao Long 21/08/2007 15:36

Tout à une fin... ne t'inquiète pas pour cela ;)

22/08/2007 11:34

Je suis passé en v2 finalement, donc je ne m'inquiète pas ;-)

Le Xiao Long 21/08/2007 15:25

Je peins pour la même raison... mais actuellement, je ne peins que très raremement... vivement la fin des vacances scolaires ! J'ai hâte de me mettre au boulot ! L'appel de la Chine se fait de plus en plus présent... il faut que je tienne encore...

Faux rêveur 21/08/2007 15:28

:-) Je te souhaite d'aboutir à ce dont tu rêves, vraiment :-)PS : pas sûr que les derniers commentaires sur cet article vont tenir, passage en v2 en cours d'après mon administration...

CC 21/08/2007 15:14

Je suis parfaitement en symbiose avec cette citation...:)

Faux rêveur 21/08/2007 15:21

Merci de ta visite :-)Cette citation résonne également profondément en moi. Dans mes périodes de blocage au niveau de l'écriture, je suis vraiment de plus en plus malade...