Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Licence Creative Commons
Ce blog et les écrits qu'il contient sont mis à disposition par Michel Bosseaux (l'auteur) selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.
 
 

Newsletter
 

 

Référencement


Mes autres blogs
26 mars 2000 7 26 /03 /mars /2000 15:35
Un rayon soudain
Un peu d'or pour commencer
Une journée qui s'annonce bien
Regard au ciel, croire le monde parfait

Ramasser le journal
Réapprendre qu'il n'en est rien
Mais à nouveau trouver ça "normal"
Et continuer le train-train

Les reflets sur la montagne
Dans la neige, émerveillent
Tout y oublier du trouble qui quand même accompagne
Chaque minute - Sous le même éveil

Soleil qui éclaire et réchauffe, mais pas à l'intérieur,
Il y a des gens qui meurent
Et d'autres qui ne sont même plus là pour le voir revenir ... -

On s'égare l'âme dans un peu de beauté, de peur
De devoir se sentir

Coupable d'être heureux ...

26/03/2000

Partager cet article

Repost0

commentaires

sabine.Turlan 11/04/2012 19:08


"coupable d'être heureux" voilà qui me va bien

petitdiable 22/04/2007 23:16

J'ai lu tous tes écrits "Le chant des particules". J'ai l'impression que 'cette' auteur fut comme une muse pour ton inspiration...

Faux rêveur 23/04/2007 22:36

disons que quand une personne, un mode de pensée, fait écho à ton propre mode de pensée, tes émotions, ça peut déclencher beaucoup de choses :-) Mais si la position des ' ' dans ta phrase n'est pas innocente, je tiens à préciser qu'en l'occurrence, l'élément féminin n'a pas été l'élément moteur ;-) Je suis capable de m'intéresser à ce que quelqu'un a à dire sans avoir besoin que la voix soit féminine... même si j'avoue que ça aide ;-)

chrystelyne 18/04/2007 15:12

J'aime beaucoup cette valse hésitation entre  optimiSme et  pessimisme , comment se situer dans la vie, comment l'appréhender ,comment gérer le bonheur et l'horreur de la vie, comment ne pas se sentir coupable d'être heureux face aux malheurs du monde, comment célébrer la vie, le bonheur de vivre,  sans honte devant la difficulté à vivre de certains et pourtant ,il ne faut sans doute pas désespérer du monde et continuer àse tourner résolument du côté du soleil, être ébloui des belles choses plutôt que l'inverse mais sans fermer les yeux , sans se taire ! Tes mots me parlent  beaucoup !
amicalement chrystelyne

Faux rêveur 18/04/2007 18:23

Merci pour ta lecture attentive... :-)