Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Licence Creative Commons
Ce blog et les écrits qu'il contient sont mis à disposition par Michel Bosseaux (l'auteur) selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.
 
 

Newsletter
 

 

Référencement


Mes autres blogs
13 août 2007 1 13 /08 /août /2007 14:42
Ce texte est extrait du mini-recueil "Le chant des particules", et j'ai eu envie de vous le (re)partager.


Il tombait du ciel
Déserts confondus, particules
D’éternité, air pur, paradis trop réel …
Il fallait bien que la raison recule

Il fallait bien que ce ne fut qu’un rêve
Trop lumineux trop facile
Il tombait du ciel comme des signes de trêve
Où étais-je alors perdu dans cette ville

Qui m’échappe encore, belle étrangère ?
Mais qu’importe ces lieux, qui n’auraient rien changé
Pas plus que les centaines de prières
Depuis non exaucées


Il tombait du ciel un miracle inversé …
J’entendrai toujours cette phrase qui s’y est inscrite
Elle est remontée au ciel avec ce qu’il est resté
Quelques sons, une phrase, même pas dite …


Inspiré par « Les grains de sable blanc »
De Karine Maheux
24-03-2000

Partager cet article

Repost0
26 mars 2000 7 26 /03 /mars /2000 15:35
Un rayon soudain
Un peu d'or pour commencer
Une journée qui s'annonce bien
Regard au ciel, croire le monde parfait

Ramasser le journal
Réapprendre qu'il n'en est rien
Mais à nouveau trouver ça "normal"
Et continuer le train-train

Les reflets sur la montagne
Dans la neige, émerveillent
Tout y oublier du trouble qui quand même accompagne
Chaque minute - Sous le même éveil

Soleil qui éclaire et réchauffe, mais pas à l'intérieur,
Il y a des gens qui meurent
Et d'autres qui ne sont même plus là pour le voir revenir ... -

On s'égare l'âme dans un peu de beauté, de peur
De devoir se sentir

Coupable d'être heureux ...

26/03/2000

Partager cet article

Repost0
25 mars 2000 6 25 /03 /mars /2000 15:33
En ces temps de magie voyageuse
Croire n’était pas ce mot vain
Il y avait entre nous de ces éloquences heureuses
Qui justifiaient bien
En un souffle seulement,
Sombre vent qui nous réveillait parfois,
Tout le mal que le temps
Couvait, qui ne nous touchait pas

Tant qu’il y avait cette magie-là

En ce temps-là
On aurait cru à tous les mirages, même à notre amour

Jamais tu ne me diras
Ce qui en a gommé les contours …

Inspiré par « Une nuit étoilée »
De Karine Maheux
25-03-2000

Partager cet article

Repost0
24 mars 2000 5 24 /03 /mars /2000 15:31
Elle danse sur une fable
Comme venue d’ailleurs, on la dirait
Possédée, volcan instable
Le passé en collier à son cou sous
Les cheveux défaits
On la dirait
Fée, ou folle d’attendre encore

Mais au rythme de son corps dans cette danse
En silence, au seul accord de l’absence
Elle danse sur une fable
Et l’attend, telle l’attendait déjà
Et l’attendra

Transformant en rêve ce sable
S’écoulant sans cesse des cieux tout puissants …
Qu’au moins il en reste cette fable
Pour au moins ne pas oublier un instant
De cette histoire improbable

Qui en d’autres temps fut vraie …


Inspiré par « L’histoire d’amour de la demoiselle Cristalline ( 2ème partie) »
De Karine Maheux
24-03-2000

Partager cet article

Repost0
24 mars 2000 5 24 /03 /mars /2000 15:28
Un coup de poing
Au creux du ventre
Comme un chagrin
Un feu sous la cendre

En transparence
Des larmes encore, des larmes
Une minute d'urgence

Les laisser couler autrement ...


24/03/2000

Partager cet article

Repost0