Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Licence Creative Commons
Ce blog et les écrits qu'il contient sont mis à disposition par Michel Bosseaux (l'auteur) selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.
 
 

Newsletter
 

 

Référencement


Mes autres blogs
10 décembre 2006 7 10 /12 /décembre /2006 00:18
Les regards s'ignorent
les âmes se frolent sans se toucher
On ne dira rien des corps
Electroniquement non portés
On ne dira pas plus des rêves
Travestis déformés, mensongers
Juste on retiendra la fièvre
Une impression de liberté
Puis le moment de couper
Le courant
Pour retrouver
Le désert blanc
Sous la lune l'obscurité

Une nuit encore déchirée
De paroles même pas prononcées
bientôt effacées ...

07/09/2001
Partager cet article
Repost0

commentaires

N
Ce que tu dis, je l'ai vécu il ya qq jours, justement qq'un qui m' a prise pour un kleenex virtuel, dans un autre contexte... Ce n'était pas qq'un d'intéressant donc.. C'est vrai que l'on passe du temps derrière nos écrans. Mais je sais que derrière il ya des êtres qui vivent, qui sont gais, tristes, qui ont leurs joies et leurs peines.
Cela ne remplacera pas le café avec les amis, cela ne remplacera pas les soirées à refaire le monde. Et pourtant il y a des gens passionnants derrière l'écran, et cela sera dommage de passer à coté.
Répondre
F
exact... dommage que beaucoup de gens, dès qu'ils sont sur l'ordi, considère les autres comme "à leur service", comme de simples choses, objets, là pour leur faire passer le temps agréablement, résoudre leurs moindres problèmes... et puis basta.Beaucoup trop se connectent pour recevoir, pas pour donner, même pas du respect...Y a qu'à voir l'arrogance et les insultes parfois sur le forum d'aide d'OB... comment les bénévoles se font traiter de tous les noms, ou les admins... par des gens qui croient qu'ils ont tous les droits, que tout leur est dû...
N
ou alors... Parfois il est bon de retrouver sa solitude, celle choisie, non subie. Celle où les silences sont préférés, celle où sous le calme apparent l'imagination s'évade, celle de la douce quiétude.
Répondre
F
oui... solitude choisie non subie, je te rejoins parfaitement sur ce besoin-là, qui est de plus en plus fréquent en ce qui me concerne...
N
Le soir revenu, le virtuel rebranché, une histoire se continue, une autre commence, ainsi va la vie, dans sa multitude... Et cela devient une habitude. A croire que nos corps ne vivent plus, nos sens se résument à un oeil virtuel. J'ai parfois besoin de sentir le vent, la pluie, le froid aussi, j'ai besoin de marcher dans mon bout de jardin. ou alors...
Répondre
F
ce qui est terrible dans le "virtuel", c'est quand l'autre oublie de vous considérer comme un être humain à part entière, il se permet tout sous prétexte que "ce n'est que du virtuel"... je n'ai JAMAIS traité les gens ainsi sur internet, qui est pour moi un outil de communication (au même titre que le téléphone) avec ses avantages (les sites, forums, ...), ses inconvénients (difficile d'éliminer la froideur --> nécessité des smileys, et même comme ça ça ne remplace pas la voix ni le fait d'avoir la personne en face--> skype, msn, ...), mais on communique avec quelqu'un ! pas avec un écran...