Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Licence Creative Commons
Ce blog et les écrits qu'il contient sont mis à disposition par Michel Bosseaux (l'auteur) selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.
 
 

Newsletter
 

 

Référencement


Mes autres blogs
10 juin 2006 6 10 /06 /juin /2006 08:54
Ainsi donc ne plus être
Que cette attente, de toi
Dont chaque visage me parle, tout bas,
Trop bas, je suis le seul à entendre peut-être
Ou alors je suis fou, comme on le dira
Au point même de faire taire ma voix
Quand les mots qui pourraient y naître

Chargés de désirs que tu ne sais pas
Que tu ne peux partager, si loin, là-bas,
Nous feraient mal, piètres
Chanteurs d'un amour suspendu
Au fil ténu
D'une attente impossible, qui pourtant

- Comme une rumeur toujours entretenue
Une habitude, machinalement, comme la rue
De nos enfances, les mêmes murs tout le temps,

Comme si le plus fort ouragan
N'y pouvait plus rien -
Continue résolument

T'espérant ...


Ainsi donc me réduire
A toi, immense, et pourtant
Me faire violence, souvent
pour surtout ne pas te dire

Qu'ainsi je ne suis pas le même qu'avant
Pas même l'ombre de moi, juste un écran
Attendant le film de notre vie
Blanc en attendant

Blanc, mélange de tous les tons
De la douleur à la frustration
De l'amour aussi jusqu'aux moindres variations
De la colère. Blanc comme ce lait
Tourné que l'on ne boira jamais

Blanc cassé


Mais blanc, obstinément, pour ne pas t'inquiéter ...

Partager cet article

Repost0

commentaires