Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Référencement


Mes autres blogs
14 septembre 2007 5 14 /09 /septembre /2007 23:39
L'âme résiste bien plus aisément aux vives douleurs qu'à la tristesse prolongée.

Partager cet article

Repost 0
Published by Faux rêveur - dans Citations
commenter cet article

commentaires

maxime 15/05/2008 19:55

la douleur est humain, chacun d'entre nous a vécu au moin une fois la douleur seulemn le temps et l'abnégation de la personne permet de non pa  d'oublié mais de refermer dans un coin de sa tete afin de ne les resortir en aucun cas. La douleur force un esprit , un caractère mais la vivre est tout simplemen une épreuve de plus

Michel - Faux rêveur 16/05/2008 17:18


oui sur le moment la douleur est épreuve, elle fait grandir après, pas pendant. Une douleur sera toujours une de trop sur le moment.
Merci pour ce commentaire.


Gothikarti 16/09/2007 10:59

c'est certain... une douleur vive ne laisse pas réellement de marques dans l'ame... la tristesse prolongée affaiblie bien plus qu'on ne le croit:0010:

Faux rêveur 16/09/2007 11:25

oui mais ... la douleur vive ponctue la phrase de la tristesse, tantôt virgule, point virgule, deux points... tantôt trois petit(e)s point(e)s (de couteau plantées dans l'âme) avant une nouvelle phrase, un peu plus triste...et si l'on n'y prend garde, si l'on ne peut / veut changer à temps la tonalité du texte... attention au point final...

Sév 15/09/2007 14:51

Mal-être.                         

Faux rêveur 15/09/2007 15:28

...belle photo

shin haiah 15/09/2007 12:56

Le problème étant toujours le temps, il arrive un moment où l'on sait que la somme des souffrances engendrées sera toujours supérieur aux bons moments, c'est pour cela que comme bouclier j'ai pris la citation de Silouane, tiens ton esprit en enfer et ne désespère pas ! ....

Faux rêveur 15/09/2007 13:02

et moi "la vie ne vaut rien, mais rien ne vaut la vie"... ça part un peu du même principe... n'attend rien de bon mais ne ferme pas la porte complètement non plus...