Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Licence Creative Commons
Ce blog et les écrits qu'il contient sont mis à disposition par Michel Bosseaux (l'auteur) selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.
 
 

Newsletter
 

 

Référencement


Mes autres blogs
24 mars 2008 1 24 /03 /mars /2008 15:40
Ce texte, écrit à l'époque dans le cadre du projet "Braises", participe à l'exercice 35 de la communauté "Ecriture ludique" : "Du virtuel au réel"...

#011 Madam'Aga
sentir, mourir, volupté, déception, aridité, désespoir, flamme, soubresaut, frissons, animalité

L'ensemble des listes actuellement reçues, et ce que j'en ai fait jusqu'ici, est consultable ici.



Il eut à peine le temps de se sentir mourir.

Le coup était venu trop rapidement, presque par surprise. Et avant même qu'il réalise ce qui arrivait, les frissons laissaient déjà la place à autre chose... à l'exact opposé du désespoir que l'on devrait ressentir à un tel moment.

Au contraire, il se sentait envahi par une jubilation intense, irrépressible. Et puis aussi... une telle volupté...
Mais cela ne dura pas, et à la place, il sentit déferler,  telle un ouragan, une aridité encore plus forte, qui fit vaciller la flamme au fond de lui.

Un dernier sursaut d'animalité lui arracha un hurlement, de rage et de jouissance mêlées, puis il s'éteint.


Quand il se releva, il ne put cacher sa déception.

- La prochaine fois, essaye de taper moins fort, merde  ! J'ai quasi rien senti !

Raphaël regarda longuement Cédric avant de répondre.

- T'es trop bizarre, tu sais, parfois... Allez moi je m'arrache, ça ne m'amuse plus !

- Non ! Raph, reviens ! C'est qu'un jeu... !

- Débranches, Ced ! C'est peut-être qu'un jeu... mais trop malsain.
Tu réalises que je t'ai tué, là ?


- Ouais, mais c'était pour de faux, tu vois bien !

- Pour de faux tu parles !!! Tellement parfaite cette nouvelle réalité virtuelle... et toi, ça ne te suffit même plus ! Faut que tu joues à mourir ! T'es barge !

Raphaël posa son casque de vision virtuelle, puis acheva de retirer la combinaison spéciale, conçue par Gametec Corporation pour reproduire fidèlement toutes les sensations vécues par les joueurs.

- Mais Raph, attends ! On va vraiment jouer, là... ! Je ne veux plus que tu me tues, juré !

- Non Ced, je me casse...
ça fait déjà la 5ème fois, à chaque fois il te faut plus de violence... t'es vraiment dingue !

Je me tire avant que tu me demandes de te tuer pour de bon !


Cédric resta seul, et hésita un moment. Sans Raphaël, ce n'était plus vraiment la même chose...
Mais son attirance pour les sensations fortes reprit finalement le dessus.

"Après tout, je n'ai besoin de personne pour me planter un couteau dans le coeur !", pensa-t-il

Le sourire revint sur son visage à cette idée. Tout à l'anticipation de sa jouissance, il enclencha le mode "exploration simple", réajusta son casque, et repartit dans le jeu.

Il agonisa en boucle des heures durant, jusqu'au petit matin.
Puis, le jeu continua dans ses rêves...


Partager cet article

Repost0

commentaires

Artemis 06/09/2008 21:54

en tout cas le jour où le virtuel ne lui suffira plus, il ne sera pas ravi de savoir qu'on ne meurt qu'une fois ;)j'aime relire tes textes mon amour :):0010:je t'aime

Michel - Faux rêveur 07/09/2008 11:39


Ou alors il prendra son pied 1000 fois plus parce que ça sera réel... et puis il choisira l'enfer d'office pour continuer à mourir pour l'éternité...

Mais ça c'est la vision de ton homme, pas du tout gothique, non, du tout... ;-)


Jim 26/03/2008 00:24

Bonsoir,l'escalade est glaçante et tellement prenante... je vais explorer ton blog un peu plus!A Bientôt!

Michel - Faux rêveur 28/03/2008 10:16


Merci pour ton commentaire :-)
Il y a des choses beaucoup plus douces dans mes pages, d'autres aussi dures... il y en a pour tous les goûts, donc :-) Mais je te laisse le découvrir toi-même :-)


Gothikarti 30/08/2007 17:10

un besoin de souffrir en permanence? c'est vraiment pas mal :)bisous :0010:

Faux rêveur 30/08/2007 20:16

Merci :-)Il se shoote à sa propre souffrance. Tant que ce n'est que virtuel, qu'importe ... mais ça a déjà commencé à le rendre accroc, et un jour le virtuel ne lui suffira plus...

Francisco 28/08/2007 21:52

Bonsoir.Je viens via ton fil et je viens de voter dans ton blog.Bonne soirée

Faux rêveur 28/08/2007 21:53

Merci beaucoup :)

Le Xiao Long 28/08/2007 21:07

D'abord, il y a la volupté, puis la flamme voire l'animalité ; un dernier soubresaut, quelques frissons et puis l'aridité, la déception, le désespoir pour enfin se sentir mourir ;)

Faux rêveur 28/08/2007 21:52

mmm façon intéressante de voir la liste de mots ;-) Merci pour ça :-)Je crois que c'était un peu l'intention de la personne qui me l'avait préparée... ;-) Mais je suis un rebelle, quand on essaye de me mener à un endroit, je vais quand même où je veux ;-)Et j'avoue que quand la première phrase m'est venue, l'histoire a déroulé toute seule sans même que j'aie le temps de réfléchir. Mon inspiration est une grande malade... ;-)