Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Licence Creative Commons
Ce blog et les écrits qu'il contient sont mis à disposition par Michel Bosseaux (l'auteur) selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.
 
 

Newsletter
 

 

Référencement


Mes autres blogs
10 juin 2006 6 10 /06 /juin /2006 08:37
Une mélancolie douce-amère
Comme un fragment d'hiver
Perdu

Une étrange lumière
Là où l'on n'y croit plus

Puis ma voix qui rythme la colère
La peur la douleur et l'air
Qui glace toujours plus

Comme une rivière
Un flux

Et si ce n'est pas du Baudelaire
C'est bien là où mon coeur se perd
Toutes hontes bues

En cet univers
Où tu manques, où je l'ai su

Où je ne sais plus guère
Que ça ...

Partager cet article

Repost0

commentaires

Virginie Normand 22/06/2009 14:28

Ayant découvert la poésie avec Baudelaire, lorsque j'ai vu ce poème porter son nom j'ai de suite été assouvir ma curiosité.  Sans véritablement s'en approcher, on sent la subtilité d'un spleen encore hésitant. A bientôt

Runner 01/08/2008 13:28

Bonjour faux-rêveurSur les conseils d'une amie que tu connais bien je découvre ton blog si riche et beau.Peut-être aimeras tu ce poème que je fis en mon temps sur ce grand poète que tu honores ici:http://www.lailesurlaplume.com/article-19549848.htmlAmitié poétique...Runner

Michel - Faux rêveur 31/08/2008 11:35


Merci pour ta visite, et pour le partage :-)


Nanou 23/02/2008 20:50

Beaucoup d'émotion effectivement dans ces petits vers en clin d'oeil à Baudelaire.Des vers solitaires,Mais nécessaires,Pour calmer les nerfsQuand on se perdA perte de versdans l'universde la colère...Bonne soirè(re)Nanou

Michel - Faux rêveur 01/03/2008 11:24

merci Nanou, cela fait toujours plaisir de te croiser par ici :-) Ce commentaire me touche... :-)

Raskolnikov 18/01/2008 05:45

Ouais il y a un style c'est travaillé. Mais pourquoi la souffrance de ces texte elle t'elle si peu subtil. Pourquoi si peu bien détaillé. Le froid un cliché et Baudelair le triste pouet. Le mal, la lumière... ouais bon^^'' Mas toi? comment ça se passe la dedans..?

Michel - Faux rêveur 18/01/2008 10:46

ça se passe entre les lignes, parce que justement c'est subtil... et remarque que j'aurais pu écrire "oh putain c'que j'ai mal je souffre c'est affreux plaignez moi je suis le plus malheureux des hommes etc..." et ça n'aurait pas sonné plus juste ;-) d'autant qu'il y en a qui sont vachement plus doué que moi pour écrire ce genre de choses (en langage sms évidemment lol) J'ai essayé d'exprimer un ensemble d'émotions plus qu'une simple souffrance, quelque chose de complexe, sans tomber dans les détails particuliers, parce qu'un vague à l'âme n'en a pas toujours besoin... ça peut plaire ou pas, je sais qu'il y a moyen d'écrire des millions de fois mieux que moi. Je le fais à ma manière, sans chercher à être quelqu'un d'autre. C'est mieux que rien, non ?

Elixir 19/12/2007 17:22

Agréable surprise que ces quelques vers! Bonne continuation!

Michel - Faux rêveur 19/12/2007 17:43

merci beaucoup :-)