Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Référencement


Mes autres blogs
18 novembre 2007 7 18 /11 /novembre /2007 20:06
En réponse au poème "Tryptique" (que je reproduis ici) que Tilk a écrit en s'inspirant d'un vers de Un lieu / Sur le chemin, je vous présente la suite, écrite dans les commentaires sur son blog.
N'hésitez pas à lui laisser également vos commentaires.
Ce texte fait partie du recueil "à quatre mains".

Il me
faudra
crier

pour me
soustraire
au silence

même
si j'aurais
préféré

lui
sussurer
doucement
il me
faudra
hurler

pour me
tirer
de l'oubli

même si
j'aurais
préféré

lui
chanter
doucement
il me
faudra
me désenfouir

pour ne
pas
finir

dans
cette terre
sans mots

dans
cette terre
sans nom
11/11/2007


Il me faudra
après la guerre,
à tes pieds

poser les armes
pleurer dans tes bras
ma femme

ne rien oublier
de l'essentiel
au fond de tes yeux

ne rien oublier
ne pas laisser
s'éteindre le feu
il me faudra
ne pas manquer,
l'instant suivant,

de te sussurer
au creu de l'oreille
tendrement

juste quelques mots
tellement communs
mais qui nous aiment

te chanter aussi
quelques prénoms, ceux
de nos enfants
Il me faudra
après la colère
la rage la haine

tourner la page
dans une prière
toi contre moi

on ne se bat
jamais pour soi
ou l'on se perd

si je me bat c'est
seulement, tu sais,
pour nous gagner...
18/11/2007
Michel - Faux rêveur


Partager cet article

Repost 0
Published by Michel - Faux rêveur - dans Recueil : A quatre mains...
commenter cet article

commentaires

Raskolnikov 18/01/2008 05:36

Bien mais je veux pas briser la fête mais dans ''même si j'aurais préféré'' on dit si j'avais. Ouais monsieur le pouet.

Michel - Faux rêveur 18/01/2008 10:56

La "faute" que tu pointes (qui n'en est pas une, lire la suite) est dans la partie écrite par Tilk.tu ne vois pas la différence entre "même si j'avais préféré" , expression d'un choix autre que "je" aurait pu faire sur le moment mais il a préféré le premier, et "même si j'aurais préféré" qui indique que la personne voulait faire l'autre mais pour diverses raisons n'a pas pu ? Ce n'est pas le même temps de conjugaison, pas la même façon de continuer la phrase. Exemples :- Même si j'avais préféré Lucie à Sandrine, je n'aurais pas été plus heureux.- Mais : même si j'aurais préféré Lucie à Sandrine, elle ne voulait pas de moi, et je me sentais trop seul, alors je n'ai pas eu le choix.Je précise qu'il s'agit bien d'exemples, pas d'une quelconque illustration autobio ;-)

tietie007 20/11/2007 18:38

Il me faudra faire cuire la pizza royale ...tout à l'heure !

Michel - Faux rêveur 20/11/2007 19:13

Bon appétit :-)

gazou 20/11/2007 04:40

sans prétention aucune,à la lecture de vos poëmes,j'ai eu envie de continuer,merci, c'est beau...(je l'ai fait paraître sur mon blog)

Michel - Faux rêveur 20/11/2007 06:46

lu, et commenté, malheureusement très banalement. Superbe réponse à nos textes... :-)

Eva 19/11/2007 15:15

bravo vous deux.... Michel tu peux confirmer que j'ai pleuré à la lecture... c'est vraiment magnifique...je t'aime plus que tout chéri.

Michel - Faux rêveur 19/11/2007 16:18

si tu confirmes, alors je confirme... les yeux un peu noyés moi aussi...je t'aime...

BRONCHAL FERNANDO 19/11/2007 12:46

j'aime bcptilk

Michel - Faux rêveur 19/11/2007 14:52

merci... de ta part, ça me touche particulièrement...