Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Licence Creative Commons
Ce blog et les écrits qu'il contient sont mis à disposition par Michel Bosseaux (l'auteur) selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.
 
 

Newsletter
 

 

Référencement


Mes autres blogs
6 juin 2006 2 06 /06 /juin /2006 04:25
Et n'être rien
En ce creux plus profond encore, à deux
N'être qu'un feu, le savoir vain
Mais se prendre au jeu
N'être pas plus certains
De l'éternité que de vivre
Mais se suivre, et laisser à demain
Les théories l'art les livres

N'être rien
Ne rien en ignorer
Savourer cette conscience, sereins

Savourer ... tant que ça voudra durer

De n'être rien, mais à deux ...
Et peut-être à ce feu
Se prolonger et

Même, qui sait

Avoir été.

Partager cet article

Repost0
6 juin 2006 2 06 /06 /juin /2006 04:24
Autre envie de danse
Même immobilité
Tu ne m'as pas appris, et le temps a passé
Tu ne m'as pas appris, et dans ton absence

Ne me reste rien, sinon l'envie
M'y accrocher, avant le précipice
Mais j'ai beau faire, j'ai le cœur qui glisse
Tu as beau faire, tes bras sont loin cette nuit

Et je sais que tu connais l'envie aussi ...

Alors en rêve au moins, commencer
Et peut-être ensemble achever
Peut-être ce ne sera pas un cauchemar, cette nuit

Même séparés.


On peut toujours rêver.

Partager cet article

Repost0
6 juin 2006 2 06 /06 /juin /2006 04:22
Incertaines altitudes
A l'ombre du vide de toi
A l'ombre tirant vers le Sud
Comme au compas

Une ligne vers toi

Incertaines routes solaires
Trop souvent redescendre, trop
Souvent le contraire
De ce que nous rêvions, trop

Souvent ne voir que le bas, même si haut

Au sommet de notre amour, vouloir rester
Incertaines secondes, me retiendras-tu cette fois ?
Mais bien sûr tu n'es pas là
Et tomber toujours, tomber

Précipité d'éternité, tomber


Mais vers toi si tout va bien
Puisque tu es partout c'est certain
Puisque tu le veux ainsi

Puisque tu l'as voulu aussi ...

Partager cet article

Repost0
6 juin 2006 2 06 /06 /juin /2006 04:21
Là où tu n'es pas
Nulle fleur ne pousse
Ou je ne les vois pas
Nulle musique ne résonne
Ou bien je n'entends pas
Rien n'a de goût qu'il ne soit doux
D'oublier, ou j'oublie de goûter ...

Là où tu n'es pas
Aucun repère qui vaille
Et les doutes qui assaillent ...
Partout où je passe
C'est comme si la vie s'échappait
Par tous les pores
Du monde
Et je ne la sens plus
Gelé comme en hiver
Au plus chaud de l'enfer

Là où tu n'es pas
Le cœur n'y est plus ...
Mais continuer continuer ne pas
Te montrer l'image crue
De ma déchéance quand tu attends
Tellement de force et de courage


Là où tu n'es pas
Replanter une fleur qui puisse me plaire

Sûr qu'elle existe, mais où ?


Continuer.

Partager cet article

Repost0
6 juin 2006 2 06 /06 /juin /2006 04:19
Les heures nous sont comptées
A reculons
Bientôt nous serons
- Comme si nous l'avions rêvée
  Cette séparation -
Réunis, bientôt nous sourirons
A une nouvelle année
La première ... Et à nos ambitions
Aux enfants qui viendront

Promesses tenues, émotions partagées ...

Tels une fleur jamais fanée
Nous, d'ici à l'horizon
N'en déplaise aux semeurs d'illusions

Nous, toutes barrières balayées


Les heures nous sont comptées
Avant l'infini et l'unisson
Et d'avance nous en savourons
Chaque note timide, jouée
Sur tous les tons
D'avance nous profitons

Et à chaque lune levée
Adressons
Une prière pour que cette chanson

Ne vaille même pas la réalité ...


Et nulle déception
A craindre, nulle oraison
Préparée

Le prix payé depuis long
Douce certitude, nous attendons


Peinture, nouveau jour, superposée
A l'ancien ciel plus de saison
Et tout oublier de nos raisons

N'être plus, à cette orée
Peut-être tournant en rond
Mais sûrement bonheur aux fronts

Que paix gagnée

Et n'ignorer lendemains que nous serons.

Partager cet article

Repost0