Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Licence Creative Commons
Ce blog et les écrits qu'il contient sont mis à disposition par Michel Bosseaux (l'auteur) selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.
 
 

Newsletter
 

 

Référencement


Mes autres blogs
9 juin 2006 5 09 /06 /juin /2006 17:00
Plus léger que l'air
Dans chaque grain de poussière
Qui tourbillonne
Quand les oreilles bourdonnent

Dans chaque ombre qui passe
Aux murs qui s'effacent
Comme nos pensées les dépassent ....


Partout où nous ne sommes pas encore
Partout où la vie nous brûle nous dévore
Mais ne nous soumet pas
L'amour l'amour, et encore au delà
Une force plus grande impossible à nommer

Un jour nous la partager.

Partager cet article

Repost0
9 juin 2006 5 09 /06 /juin /2006 16:46
Par quelle vague nous laisser
Porter à n'en plus finir
Choisir entre quelles impostures
Mur et mourir, ou obéir
Ou réussir à imposer
Idées, les nôtres, pas celles là qui
Crient plus qu'elles ne rassurent ?

Pure est la volonté, mais
Les faits toujours nous donnent tort
A quel sort s'en remettre, qu'espérer
Non avorté avant même le premier pas
Les voix pleurent parfois comme nous cherchons
Solution

Qui ne vient pas ...


Par quelle vague nous laisser
Guider, pour arriver où finalement ?
Maintenant que tout s'effondre peu à peu
Un vieux rêve vit encore ...

Fort
Prie pour lui ...

Partager cet article

Repost0
9 juin 2006 5 09 /06 /juin /2006 16:45
Quelques notes vagues au loin
Ce fut une mélodie, je m'en souviens,
Hier

Quelques vents, quelques trains
Sont passés entre nous depuis, ne reste rien
De cette prière

Que quelques mots lancés sans fin
Cailloux qu'on voudrait assassins
Dans la rivière

Mais quelque effort que l'on fasse, sans frein
S'y écoule le temps. Et nous dérivons en son sein
A deux solitaires ...

Partager cet article

Repost0
9 juin 2006 5 09 /06 /juin /2006 16:44
Sur le fil de nos vies
Ce reflet qui obscurcit
Soudainement
Cet éclat aveuglant
Qui nous a choisis comme au hasard
Sur le fil comme du rasoir
Cette lame qui nous sépara et
Voudrait aujourd'hui achever
L'œuvre de nos sangs
A contre-courant
"Pour que ça rende mieux" ...

Sur le fil de notre amour
Un éclair qui court …
Court-circuit

Tu ne réponds pas certaines nuits
Et je prie que ce ne soit le destin qui ...

Et mes larmes au bout du fil ...


Puis quelques mots malhabiles
Pour les dessécher


Pourvu que ça ne doive encore durer ...

Partager cet article

Repost0
9 juin 2006 5 09 /06 /juin /2006 16:43
J'avais mille ans
Ou une seconde seulement devant tes yeux
J'avais, c'est merveilleux
Ce sentiment
De renaître mille fois
Ou d'accepter enfin d'être vivant
J'avais, immensément
La chance pure devant moi

Aujourd'hui tu es toujours là
Et le meilleur reste à venir

Nous n'avions pas le choix
Mais nous avons choisi quand même
Quand à deux voix résonne un poème
Nous ne doutons pas que c'était la bonne voie


Aujourd'hui, aujourd'hui ne compte pas
Déjà nous vivons l'avenir
Et comme tu respires, comme je t'entend
Nous le vivons mieux

Pas l'ombre du feu
Qui nous attend

Mais en attendant
S'en contenter


Comme toutes les promesses ne sont pas bonnes à jeter …

Partager cet article

Repost0