Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Licence Creative Commons
Ce blog et les écrits qu'il contient sont mis à disposition par Michel Bosseaux (l'auteur) selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.
 
 

Newsletter
 

 

Référencement


Mes autres blogs
28 novembre 2006 2 28 /11 /novembre /2006 00:52
L'argent ne fait pas le bonheur
Mais il y contribue
Miroir brisé, 7 ans de malheur
Et ça continue

Rien ne sert de courir
Il faut partir à point
Mais je voudrais en finir
De ces lieux communs

Pourtant, chassez le naturel
Et il revient au galop
Pensées concrètes, matérielles
J'en ai assez de tous ces mots

Tout vient à point
A qui sait attendre
Ne jamais remettre à demain ...
Marre d'entendre

Toujours les mêmes choses
La raison du plus grand nombre
La vie en rose
Ou "Méfie toi des ombres"

Les murs ont des oreilles
Peut-être, mais pourquoi s'inquiéter ?
Cela changent-ils quelque chose qu'ils en aient
Puisqu'ils ne peuvent rien répéter ?


Le premier arrivé est le mieux servi
Les absents ont toujours tort
Qui va à la chasse ... mais j'attendrai mon tour, merci
Je me contenterai de mon sort

Et si la parole est d'argent
Et le silence, d'or
Soyez intelligent
Taisez vous, alors !

Vous, gens bien pensant
De milieux autorisés
Et à quoi faire de nous ?
Nous casser les pieds ?

Peu importe après tout.
Il n'y a pas pire sourd que celui qui ne veut entendre
Pas besoin d'être un génie dès lors
Pour comprendre

Le sens de mes pensées : même si j'ai tort
L'erreur est humaine
Prudence est mère de sûreté
Pas la mienne, pas la mienne !

Quoi qu'on essaye de m'imposer
Je n'oublie pas que dans la vie
Chacun fait ce qui lui plaît

Seul je déciderai de ma vie.

Partager cet article

Repost0
28 novembre 2006 2 28 /11 /novembre /2006 00:50
Un clou s'enfonce lentement dans un mur
Un clou tout simple dans un mur si dur
Mais il s'enfonce, et rentrera bientôt
Quoi qu'ils en pensent encore, il le faut
Ca ne concerne pas que le marteau, malheureusement
Et rien n'ira jamais autrement

Lentement les temps changent : le clou
S'enfonce, déjà K.O debout
Mais il le faut, il le faut bien
On ne change rien
Si l'on ne change pas soi même
Avant que la folie revienne

Il faudra bien qu'il soit rentré
Rien d'autre à espérer
Que ce simple trou
Et au fond, la vie debout
Un sang neuf, chaos brisé

Et le temps enfin d'avancer ...

Partager cet article

Repost0
26 novembre 2006 7 26 /11 /novembre /2006 13:49
Apprendre peu à peu à
Bannir ce qui n'aide pas
Comprendre que l'on n'est pas là pour
Détruire chaque minute de chaque jour
En pleurant sans
Fin, sans
Garder le meilleur

Hier peut-être il n'y avait pas d'Ailleurs
Il n'est plus temps aujourd'hui de reculer
Jeux faits, plus de temps à gâcher
Car la chance ne repasse pas si
La première fois tu la fuis

Maintenant, volonté d'autre chose
Nul futur pour celui qui n'ose
Oublier celui qu'il fut pour être
Plus qu'un pantin, pour ne plus être
Que ce qu'il veux vraiment
Rien ne l'en empêchant

Savoir qu'au bout d'y croire le bonheur est là
Tenir encore et avancer, voilà :
Unique, la route à suivre pour
Vivre au grand jour

Wagon de l'avenir, train de l'espérance
Exister passe par toi, alors garder la confiance :
Y être enfin soi même sans même un
Zéphyr pour nous ramener d'où l'on vient ...

Partager cet article

Repost0
26 novembre 2006 7 26 /11 /novembre /2006 13:45

Envie d'entendre revenir
Ce rire, un écho qui m'effleure,
Devant une fleur dans le jardin
Par un matin, calme et beau
Et quelques mots, qui font mouche
Me touchent plus que de raison
Un horizon et ses promesses
Seule messe qui rende heureux.


Un dieu sans confusions :
  Vivez sans vous soucier
   De pleurer. Rien ne dure
   Un regard pur au bout éclaire la vie
   Et la lie, vous ne la boirez pas toujours.
   Croyez en l'amour, nulle vérité ailleurs.
   Ne pleurez pas.


Dans ces mots-là,
Nul paradis éclatant
Mais vivant, c'est déjà si merveilleux
Un ciel bleu, et la scène enfin :
Un jardin, un rire qui m'effleure
Une fleur, naturelle magie
Et l'envie de longtemps revenir
La contempler.


L'écrire pour la partager.

Partager cet article

Repost0
26 novembre 2006 7 26 /11 /novembre /2006 13:43
Un jour on gagne un jour on perd
Heureux d'être là, ou bien tu plies
Ca ne sert à rien de s'en faire
La vie n'est jamais qu'une loterie

La roue tourne et le temps fuit
On aimerait avoir plus de chance
Mais ce que l'on gagne en sagesse amie
On le reperd en innocence

Quoi que l'on fasse ou que l'on dise
Que l'on soit désespoir ou prière
Ca ne change rien, issue promise
Un jour on gagne un jour on perd

Et un jour on ne joue plus
Mais la roue ne s'arrête pas pour si peu ...

Partager cet article

Repost0