Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Licence Creative Commons
Ce blog et les écrits qu'il contient sont mis à disposition par Michel Bosseaux (l'auteur) selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.
 
 

Newsletter
 

 

Référencement


Mes autres blogs
4 décembre 2006 1 04 /12 /décembre /2006 16:08
Des larmes en cage
Gâchent le paysage
Aveuglément
Des larmes de rage,
Anthropophages
Sûrement
Des cris d'enfants
Des rêves de grand
Des nages
A contre courant.

Mais apparemment

A l'horizon la plage


Mais jamais le sable n'est blanc
Ni le soleil après l'orage
Et pas toujours la ligne sage :
Parfois la façade s'efface un instant
Parce que c'en est trop, parfois l'homme est vivant
Et se fout bien de son image
Tant qu'il ne se ment
Plus.


Et ainsi le pacte se conclut
Avec les nuages
La pluie cesse, un instant
Au deuxième on prie les mages
Et puis on y croit vraiment

Et à bien regarder la cage ...

Mais où était-elle donc, finalement ?
Partager cet article
Repost0
4 décembre 2006 1 04 /12 /décembre /2006 16:07
Des endiablées, des nostalgiques
Des passionnées des tragiques
Trop mécaniques ou trop humaines

Sur une piste ou à longueur de semaines

Disco-[hypo]thèques par centaines
Valses hésitations
Miracle de la multiplication
Des temps, mas rien ne freine
Pour autant, tout s'accélère

Rock-ettes sur les villes
Acide-jazz dans les veines


Mots trompe-l'œil, monde imbécile
La vie vaut mieux que toutes ces vaines fredaines
Même quand elle tangue, ô, si fort
Même quand elle pose genoux à terre
Elle est bien plus que quelques pas, accords :
Danse-ité, contre-danses, puis rallumer la lumière
N'est jamais qu'une partie du décor
Et de l'autre il nous appartient encore

De décider.

Rien n'est écrit complètement, juste esquissé
En chacun de nous sommeille un créateur
Qui se réveille quand l'heure
Vient.

En lui seul vit l'essentiel du chemin.
Partager cet article
Repost0
4 décembre 2006 1 04 /12 /décembre /2006 16:06
Un petit rêve ordinaire
- Pas de quoi en faire toute une histoire -
Me fait laisser la lumière
Chaque jour un peu plus tard
Un peu trop peut-être, mais les prières,
Ca ne monte haut que dans le noir
Au dessus d'un monde sans paupières
Mais sans fard

Juste un petit rêve ordinaire
Mais finissons ici l'histoire,
Et la poussière redeviendra poussière ...
"Demain, sur tout le pays, du brouillard".

Je coupe le son.
Partager cet article
Repost0
2 décembre 2006 6 02 /12 /décembre /2006 23:21
Au delà des cris au delà du silence
Au delà de la solitude et de la foule endiablée
D'une vie déchaînée et des souvenirs d'enfance
Par delà quatre murs et toutes les immensités

Au delà de la joie au delà de la peine
Au delà de la haine et même de l'amour
Et du cortège sans fin des émotions humaines
Et du ballet étrange du monde tout autour

Il y a Quelque Chose au delà de toute chose
Quelqu'un au delà de tous les gens
Et quel que soit le nom qu'on Lui oppose
Cela ne signifie pas plus pour Lui que simplement le temps

L'infini n'est pas si vide qu'on le dit
Chacun finira de lui même
Ce chant comme son cœur l'aura ressenti

En cela au moins nous sommes bien tous les mêmes...
Partager cet article
Repost0
2 décembre 2006 6 02 /12 /décembre /2006 23:18
A l'encre noire pour écrire
Le mal que l'on se fait à s'observer vieillir
Résigné
Parce que le poids des années
Et la peur du lendemain

Mais croire encore, néanmoins
Qu'il reste au fond la force de réagir

Et l'encre est noire parce que la vie nous tire
Sans cesse vers le fond

Mais reste l'encre, assez pour que le renom
Ne gagne pas

Même si rien n'est jamais facile sur cette voie...
Partager cet article
Repost0