Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Licence Creative Commons
Ce blog et les écrits qu'il contient sont mis à disposition par Michel Bosseaux (l'auteur) selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.
 
 

Newsletter
 

 

Référencement


Mes autres blogs
26 octobre 2007 5 26 /10 /octobre /2007 09:37
En réponse au poème "Dors"  de Tilk, que je reproduis ici, je vous présente la suite, écrite dans les commentaires sur son blog.
N'hésitez pas à lui laisser également vos commentaires.
Ce texte fait partie du recueil "à quatre mains".



 
Même 
si la forêt
brûle

Même
si le vent
s'en mêle

Même
si tous 
s'enfuient 

Dors 
petite
soeur

Dors 
ou 
tu veux

A la surface
des terribles
confins

Dans
l'effondrement
des présages

Ou 
que soient
tes rêves

Mes rêves
d'étendues
les retrouveront

18/10/2007
Dors
je t'assure :
le feu

le vent
les drames
dehors

ne franchiront
la barrière
de mes bras

où tu dors
petite soeur
où que tu sois

qu'importe le rêve
il est doux
dors en paix

à la surface
tout cogne et mord
mais tu t'enfonces

tout s'effondre
tu es loin
rêve, présage

je l'ajoute
à nos pas
qui se précisent

je l'ajoute
au chemin
qui au matin

nous suivra...

26/10/2007
Michel - Faux rêveur

Partager cet article
Repost0
24 octobre 2007 3 24 /10 /octobre /2007 15:36
En réponse au poème "L'angoisse"  de Tilk, que je reproduis ici, je vous présente la suite, écrite dans les commentaires sur son blog.
N'hésitez pas à lui laisser également vos commentaires.
Ce texte fait partie du recueil "à quatre mains".



depuis 
longtemps
l'angoisse

malaxe
en 
profondeur

parfois
elle malaxe
très fort

elle triture
si fort
à l'intérieur

qu'on 
ne sait
plus

si on pleure
dedans
ou à l'extérieur

14/10/2007
on ne sait plus rien
sauf
que le monde tourne

la folie croît
les amis tombent
les amours meurent

les rêves s'égarent
les corps, poussière,
le monde tourne

on souffre dedans
dehors, les larmes coulent,
noient le paysage

l'angoisse, orage
la tient-on encore
à distance

ou bien serait-ce elle
à la fin
qui nous tient debout ?


24/10/2007
Michel - Faux rêveur

Partager cet article
Repost0
24 octobre 2007 3 24 /10 /octobre /2007 10:42
Le grand courage, c'est encore de tenir les yeux ouverts sur la lumière comme sur la mort.

Albert Camus
Partager cet article
Repost0
23 octobre 2007 2 23 /10 /octobre /2007 07:24
Le temps est le rivage de l'esprit ; tout passe devant lui, et nous croyons que c'est lui qui passe.

Rivarol

Partager cet article
Repost0
20 octobre 2007 6 20 /10 /octobre /2007 16:43
L'essentiel est invisible pour les yeux
Tout n'est qu'apparence
L'important est de le reconnaitre

Saint-Exupery - "Le petit Prince"
Et merci à Marie-Laure de m'avoir
rappelé cette citation si juste...
Partager cet article
Repost0