Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Licence Creative Commons
Ce blog et les écrits qu'il contient sont mis à disposition par Michel Bosseaux (l'auteur) selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.
 
 

Newsletter
 

 

Référencement


Mes autres blogs
2 novembre 2007 5 02 /11 /novembre /2007 08:31
Une folle ivresse et, atroce, le manque
des ailes fortes et un poids écrasant
un grand calme et sous l'orage l'océan qui tangue
la paix et la guerre les deux au même instant

La même route mais tant de distance
secondes doubles ici et auprès de toi
tant de joie... puis la désespérance
schyzophrène entre ces extrèmes-là

Ce qu'il me reste d'aujourd'hui
promesse ou souvenirs à préserver
oubli ou continuité
je sais mais ne sait plus quel avenir est écrit

Je rature sans fautes, je souffre, j'exhulte, comment
trancher ? Je ne sais si la question
ne serait mieux posée par un "pourquoi" souriant
notre amour se joue sur tous les tons

bien à l'abri des répétitions

et que serait le bonheur sans son contraire
l'ambition sans les obstacles
la certitude sans la prière
et sans notre patience quelle valeur aurait ce miracle

qui nous unit ?

Un pied de chaque côté de la ligne
je danse au péril de l'équilibre
danse avec moi puisque bien comme mal tout nous désigne
puisque ton souffle au rythme du mien vibre

Danse avec moi ne lâche pas ma main
même de si loin

demain nous triompherons sans combats
nous brillerons dans la nuit
sans un mot ils entendront notre voix
notre "demain" depuis hier est une chanson plus qu'un cri

douce-amère, miel et sang
en écho sûrement
à ce qui coule en nos âmes librement
contradictoire mais si clair :

si faibles nous survivons à tous les enfers
de nous être voulus avant même de nous connaître
nous survivons têtes basses mais fiers
de l'amour si présent encore à naître

encore croissant, adulte pourtant
nous survivons en souriant
blessés, heureux
à terre, à deux

loin... mais demain...
si complexe, tellement mieux
en équilibre au dessus du vide
ou, inversée, une pyramide

Danse avec moi, dors dans mes bras
l'avenir sera ce qu'ils n'en feront pas
rien qu'à nous mais plein de cris
des pas d'enfants déjà inscrits

Je veux tout cela moi aussi...
Partager cet article
Repost0
31 octobre 2007 3 31 /10 /octobre /2007 00:00
Rien ne se perd dans ce flot qui coule,
torrent de mots libérés pour nous chanter,
ne se vide qu'un trop plein qui voudrait étouffer
la plume s'apaise au rythme d'un train qui roule
vers toi déjà, je le sais, très proche
présent futur que nous vivons sans trêve
destins liés, union telle la roche,
solide à l'extrème

ma main sur ton ventre rêve, mais juste à patienter
demain les mouvements seront vrais

Je me rassure à ce coeur qui me sent
et le tien bat pour trois
je me rassure, tout est là déjà
notre vie grandit et nous vivons ce présent
composé

nous vivons sans cesser de nous aimer
Partager cet article
Repost0
30 octobre 2007 2 30 /10 /octobre /2007 09:17
Et si la peur me prend
ce n'est pas que je doute
de toi et tes serments
ce n'est pas que les routes
bifurquent avant de se toucher
si la peur m'étreint
c'est à la mesure de l'immensité :
ton amour à portée de main

Tant à perdre, vertige
ô joie, tant à gagner
le fruit à la branche tient, frêle tige
il grandira encore, sans tomber

C'est ensemble que nous le cueillerons à maturité

Et comme l'envie dépasse la peur
tu n'as pas à la craindre, mon amour
juste à laisser s'enchaîner les heures
jusqu'à notre "toujours"...
Partager cet article
Repost0
28 octobre 2007 7 28 /10 /octobre /2007 21:20
Rêve et réalité
se superposent
ce n'est pas l'heure encore mais
c'est commencé déjà, j'ose
le premier pas sous ton regard
le premier geste, quelques mots tremblants
nos bras dissipent le brouillard
la distance, puis un baiser, intensément

Ce n'est pas l'heure et pourtant
je te sens, là, juste à côté
plus fort que cela n'a jamais été
je tend la main, ton corps reste absent

Les yeux brûlent, la réalité gagne
pour une heure encore
une heure avant que nos pas s'accompagnent
de mille accords
sans plus un mot

une heure à te sentir à nouveau
yeux fermés, ni mouvements ni souffle même
pour te garder jusqu'à l'heure de te trouver
jusqu'à l'heure de ce premier "je t'aime"
non prononcé

une heure à sourire au temps qui, gouttes à gouttes,
se précipite malgré tout

une heure rien qu'à nous...
Partager cet article
Repost0
26 octobre 2007 5 26 /10 /octobre /2007 13:25
Un forum est apparu discrètement il y a quelques heures, en page d'accueil de ce blog, dans le message d'accueil, au détour d'un lien.  Et comme des liens, il y en a tellement ici que ça déborde, je suppose que vous ne l'aurez pas remarqué plus que cela...

Alors je me suis dit  que j'allais vous le signaler, vous mettre bien le nez dessus...

Mais je ne doute pas qu'il y a une question à laquelle je vais devoir répondre tout de suite, sinon ça sera la première qui me sera posée, tant le nombre de forums est grand sur internet, dans le domaine littéraire :
un forum, pour quoi faire ?

  • Pour discuter avec mes visiteurs ? Les commentaires des articles, le livre d'or, peuvent suffire... même si je trouve ça plus froid dans des commentaires que dans un forum...
  •  

  • Pour lire des textes de mes visiteurs et d'autres ? Il y a tant de lieux sur internet pour cela, puis il me suffit d'aller voir les blogs de ceux qui me commentent... oui mais c'est que vous ne commentez pas tous... bon d'accord, je peux aussi lire autre chose que les blogs...
  •  

  • Pour ne pas faire comme tout le monde ? Si si justement, il y a les rubriques classiques d'un forum de ce genre (café/discussion, poésies, nouvelles, proses libres, citations, liens vers vos sites, coups de coeur) et d'autres naîtront au cours du temps (petits jeux d'écriture, ...)
  •  

  • Pour attirer plus de gens vers mon blog ? euuuuuuuh nan, au bout d'un moment les gens qui ne s'intéressent qu'au forum en auront l'adresse dans leur favori et ne passeront même plus par l'accueil...
bon, comme vous le voyez, ce n'est pas si facile de trouver une raison valable, comme cela, à froid, et pourtant ce sont là les principales raisons mises en avant par les autres "ouvreurs de forums"...

Moi je vous dirai seulement que j'ai le goût de la communauté, des échanges, que les commentaires sur mon blog ne sont pas un outil suffisant à mes yeux, il faut aller voir à 36 endroits différents, on ne s'y retrouve pas, tout le monde n'a pas qqch à dire sur mes articles non plus... bref il me semblait important d'ouvrir un espace pour donner la parole à mes visiteurs, espace avec lequel mon blog développera des liens autour de jeux, de mise en évidence des meilleurs textes proposés, des citations...

Mais assez parlé... allez-y,
cliquez sur le lien (que je vous redonne pour l'occasion), et tentez l'aventure ! Tout sera fait pour qu'elle vous plaise :-)
Partager cet article
Repost0