Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Licence Creative Commons
Ce blog et les écrits qu'il contient sont mis à disposition par Michel Bosseaux (l'auteur) selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.
 
 

Newsletter
 

 

Référencement


Mes autres blogs
24 mars 2008 1 24 /03 /mars /2008 15:40
Ce texte, écrit à l'époque dans le cadre du projet "Braises", participe à l'exercice 35 de la communauté "Ecriture ludique" : "Du virtuel au réel"...

#011 Madam'Aga
sentir, mourir, volupté, déception, aridité, désespoir, flamme, soubresaut, frissons, animalité

L'ensemble des listes actuellement reçues, et ce que j'en ai fait jusqu'ici, est consultable ici.



Il eut à peine le temps de se sentir mourir.

Le coup était venu trop rapidement, presque par surprise. Et avant même qu'il réalise ce qui arrivait, les frissons laissaient déjà la place à autre chose... à l'exact opposé du désespoir que l'on devrait ressentir à un tel moment.

Au contraire, il se sentait envahi par une jubilation intense, irrépressible. Et puis aussi... une telle volupté...
Mais cela ne dura pas, et à la place, il sentit déferler,  telle un ouragan, une aridité encore plus forte, qui fit vaciller la flamme au fond de lui.

Un dernier sursaut d'animalité lui arracha un hurlement, de rage et de jouissance mêlées, puis il s'éteint.


Quand il se releva, il ne put cacher sa déception.

- La prochaine fois, essaye de taper moins fort, merde  ! J'ai quasi rien senti !

Raphaël regarda longuement Cédric avant de répondre.

- T'es trop bizarre, tu sais, parfois... Allez moi je m'arrache, ça ne m'amuse plus !

- Non ! Raph, reviens ! C'est qu'un jeu... !

- Débranches, Ced ! C'est peut-être qu'un jeu... mais trop malsain.
Tu réalises que je t'ai tué, là ?


- Ouais, mais c'était pour de faux, tu vois bien !

- Pour de faux tu parles !!! Tellement parfaite cette nouvelle réalité virtuelle... et toi, ça ne te suffit même plus ! Faut que tu joues à mourir ! T'es barge !

Raphaël posa son casque de vision virtuelle, puis acheva de retirer la combinaison spéciale, conçue par Gametec Corporation pour reproduire fidèlement toutes les sensations vécues par les joueurs.

- Mais Raph, attends ! On va vraiment jouer, là... ! Je ne veux plus que tu me tues, juré !

- Non Ced, je me casse...
ça fait déjà la 5ème fois, à chaque fois il te faut plus de violence... t'es vraiment dingue !

Je me tire avant que tu me demandes de te tuer pour de bon !


Cédric resta seul, et hésita un moment. Sans Raphaël, ce n'était plus vraiment la même chose...
Mais son attirance pour les sensations fortes reprit finalement le dessus.

"Après tout, je n'ai besoin de personne pour me planter un couteau dans le coeur !", pensa-t-il

Le sourire revint sur son visage à cette idée. Tout à l'anticipation de sa jouissance, il enclencha le mode "exploration simple", réajusta son casque, et repartit dans le jeu.

Il agonisa en boucle des heures durant, jusqu'au petit matin.
Puis, le jeu continua dans ses rêves...


Partager cet article
Repost0
23 mars 2008 7 23 /03 /mars /2008 09:40
En réponse à la consigne de la semaine de la communauté Ecriture Ludique, qui nous demande (à l'occasion de "La Semaine de la Poésie") de parler en vers de notre région de résidence, ou d'un lieu que nous aimons... voici un poème pas tout récent, mais pour lequel je conserve une grande affection...


Ce n'est pas une terre
de souhaits exaucés
de gloire ou de mystères
de passé composé

Ce n'est pas une terre
de pèche ou de gibier
d'orangeraies, de lumière
d'immensités dorées

On n'y vit pas en guerre
presque trop belle cette paix
elle n'est pas sanctuaire
mais déserte l'été


Ce n'est pas une terre
seulement inventée
il y a du bon air
malgré les cheminées

Et un silence, que n'altère
que des rires apportés
par un vent qui sait se faire
ami, vous comprenez ?

Ca n'a sans doute pas l'air
du paradis tant cherché
la vie n'y est hors paire
mais de simplicité


Juste un petit coin vert
sur du charbon oublié
à l'écart de l'enfer
du trafic routier

Souvent, en hiver
sur la terrasse, hypnotisé
on y contemple tout l'univers
au dessus des pommiers


C'est une terre où être fier
heureux, en paix

Rien d'autre que la terre
où je suis né...

Partager cet article
Repost0
18 mars 2008 2 18 /03 /mars /2008 08:35
Ceux d'entre-vous qui fréquentaient mon blog pendant l'été 2007 se souviendront sûrement des braises, un ensemble de textes écrits sur le principe du logorallye (c'est à dire en se basant sur des listes de mots imposés offertes par mes visiteurs). Cela avait donné une trentaine de textes environ, dont certains parmi ce que je considère comme mes meilleurs écrits.

Mais la lassitude avait transformé les braises en cendres...

Aujourd'hui, j'ai envie de ranimer le feu qui couve sous ces cendres, de NOUS offrir un beau retour de flammes, si le coeur vous en dit autant qu'à moi :-) Alors voilà le principe : vous me suggérez des listes de 15 mots, qui ne parlent pas tous de la même chose si possible, en évitant les exercices de style (du genre : mots commençant tous par la même lettre, ou finissant par la même rime) et de vocabulaire (si je dois trop vérifier de choses au dictionnaire, ce n'est plus un plaisir). Je m'engage à écrire sur ces listes, à raison d'au minimum deux textes par semaine (mon emploi du temps actuel ne me permettant pas de retenter le défi qui consistait, avec Braises, à publier un texte par jour). L'exercice commencera quand j'aurai reçu entre 12 et 15 listes (pour garantir qu'il puisse durer un peu).

Marché conclu ? Si oui, j'attend vos listes de mots en commentaire de cet article. Je ferai figurer les listes dans l'article lui-même au fur et à mesure de la réception, et je n'oublierai pas de mentionner vos noms et adresse éventuelle de blog. Ces mentions apparaitront également au moment de la publication des textes issus de vos mots.


Listes de mots déjà reçues

#005 Nat

Décence, grille-pain, chuchoter, doigts, ombres,
léthargie, miser, jaune, diantre, scission,
chapeau, boulanger, amers, décor, solution.

#004 Gazou

ange,colère,détresse,danse,sourire,
querelleur,simplifier,livide,admirer,excessif,
surprise,élan,transe,léger,simplicité

#003 Fab

désir, élément, océan, souffle, cendres,
ailes, métal, cascade, main, lumière,
poussière, pâquerettes, train

#002 Aga

existence,  complications, torrents, orage, accomplir,
clown, psychiatre, camisole, diable, spectacle,
flamboyant, insignifiant, explosif, incisif, définitif


#001 Béa

âmes, enlacé(s), terreur, feux, cliquetis,
fourrure, signes, musée, flamboyant, horloge,
aiguille, vitre, baiser, journal, catastrophe, glacial

Partager cet article
Repost0
18 mars 2008 2 18 /03 /mars /2008 08:24
Le temps est un grand maître, dit-on. Le malheur est qu'il tue ses élèves.
Hector Berlioz
Almanach des lettres françaises et étrangères

pour d'autres citations, de cet auteur, ce sujet,
ou d'autres, consultez les citations de litterair.net
Partager cet article
Repost0
13 mars 2008 4 13 /03 /mars /2008 07:15
La vie est faite d'illusions. Parmi ces illusions, certaines réussissent. Ce sont elles qui constituent la réalité.

Jacques Audiberti

pour d'autres citations, de cet auteur, ce sujet,
ou d'autres, consultez les citations de litterair.net
Partager cet article
Repost0