Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Licence Creative Commons
Ce blog et les écrits qu'il contient sont mis à disposition par Michel Bosseaux (l'auteur) selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.
 
 

Newsletter
 

 

Référencement


Mes autres blogs
23 septembre 2008 2 23 /09 /septembre /2008 10:44

Exercice 38 d'Ecriture Créative

Ecrivez un texte à partir des deux vers indiqués ci-dessous. Le premier doit être la première phrase de votre texte, et le second, doit être la dernière. Votre texte peut-être aussi bien écrit sous forme de poème (libre ou avec des rimes), ou de prose, mais ce doit être de la prose poétique :

- 1er vers :  "Ami, cache ta vie et répands ton esprit." (Victor Hugo - A un poète - Recueil Les rayons et les ombres)

- 2ème vers : "Les parfums, les couleurs et les sons se répondent" (Baudelaire - Correspondances) 



Ami, cache ta vie et répands ton esprit
Ce qu'ils admireront alors, ils ne sauraient le voir
aveuglés par cette image dans le miroir
si semblable à la leur, ils ne verraient le prix
de ce rêve que tu offres à chacun de tes mots
Sois donc un mystère, derrière ta prose caché
alors ils voudront savoir, ils croiront deviner
tu offriras d'autres songes, et ils seront bien sots.
 
Ils ne cesseront de te suivre, tu les fascineras
attirés par la lumière, ignorant la part d'ombre
et il en viendra encore, tu n'en sauras le nombre
mais du fond de la scène, tu les sentiras
 
Ami, si tu veux cette adoration sans bornes
garde-toi surtout de montrer les coulisses
soit cette icone sur qui la réalité glisse
Parade sous leurs yeux, accepte ta couronne
 
Prends-les par le coeur, serre-les sans relâche
emporte-les bien vite dans la ronde des images
Ils seront les prisonniers de ta création, ce monde
où les parfums, les couleurs et les sons se répondent...
Partager cet article
Repost0
18 septembre 2008 4 18 /09 /septembre /2008 08:50
Un peu de publicité, pour la bonne cause : vous permettre de lire à bas prix.

Je fréquente depuis quelques années le site "livrenpoche.com", spécialiste des livres de poches (quel qu'en soit l'éditeur), neufs ou d'occasion, pour des prix démarrant à 1 euro (parfois même en dessous) et pouvant aller jusque 6, selon l'épaisseur du livre, son état...

Plus de 213.000 ouvrages sont référencés, triés par éditeurs, auteurs, collections, genres, avec le résumé des livres, une indication (fiable) de l'état du livre. La livraison de vos commandes est rapide, les emballages bien adaptés pour préserver les livres.

Les frais de port sont de plus gratuits à partir de :
- 25 € d'achat en France Métropolitaine & Monaco (envoi en Colissimo Suivi sans signature)
- 50 € d'achat pour l'Union Européenne & Suisse (envoi en Colissimo Suivi avec signature)


Si je vous parle de ce site, c'est aussi pour vous faire profiter d'une réduction lors de votre premier achat : inscrivez-vous normalement, passez votre commande, et au moment de la finaliser, introduisez à l'endroit adéquat du formulaire le code parrain suivant : MichelB (attention aux majuscules et minuscules, elles comptent !). 5 euros vous seront alors décompté de votre commande (soit le prix hors livraison de 1 à 5 livres, selon livres choisis).

Je reprécise : cela ne fonctionne que lors de la première commande. Si vous êtes déjà clients... désolé !


En espérant que la découverte de ce site vous (re)donnera envie de lire :-)





Partager cet article
Repost0
8 septembre 2008 1 08 /09 /septembre /2008 10:28
Aujourd'hui je voudrais vous inviter à découvrir "Traverser le miroir", le blog d'écriture que Virginie a ouvert récemment, non sans m'avoir fait part de ses doutes.

Elle se demandait en effet si ses "échos", textes toujours poétiques (qu'il s'agisse de vers ou de prose) et d'une grande profondeur, valaient d'être montrés, et si elle devait continuer à écrire.

Nul doute que vous ne vous poserez même pas la question, à la lecture de "Des milliers d'ombres", premier écho publié sur ses pages toutes fraiches, et qui figure en tête de la page d'accueil, le blog étant classé du plus ancien texte publié au plus récent. Il y a une profonde humanité, une réflexion intense, qui coule entre les mots, et qui emmène le lecteur loin...

 Vous ne résisterez alors pas à la tentation de lire la suite, et vous ne le regretterez pas :-)

N'hésitez pas à laisser de nombreux commentaires à l'auteur, elle saura les apprécier à leur juste valeur.

Je suis pour ma part inscrit à la newsletter, pourquoi ne feriez-vous pas de même ?


Je vous remet le lien encore une fois :




Partager cet article
Repost0
7 septembre 2008 7 07 /09 /septembre /2008 13:44
Pas de questions ni de réponses
pas d'angoisses, ni de sourire
ni paix ni coup de semonce
quelque part entre vivre et mourir

à mi-chemin de tout et rien
feignant l'intérêt pour masquer le vide
et qu'est-ce que ça changerait d'être quelqu'un
de plus ou moins sympathique, ou bien perfide ?

Quel serait l'enjeu, sinon où serait l'ironie ?
Le chemin n'a pas plus de sens seul ou accompagné
si peu que l'on pense, il est des choses qui ne s'oublient
plus, des choses qui reviennent hanter, dévorer

à jamais transformer

des choses dont on se relève, il paraît
tout est une question d'envie... mais de quoi ?
je peux bien tout avoir, et une belle vie, et après ?
les fantômes n'en seront pas moins là

Que je les nie ou non
que je me batte ou renonce
la douleur sera la même, inexprimable au fond
et qu'en faire, devant les sourcils qui se froncent ?

Que dire à l'amour qui devine
entre les lignes la partition cachée
quels mots, qu'aucun surtout ne l'abime ?

et je ne sais... alors je me tais

Et peut-être perdrais-je ainsi
un peu plus encore de moi-même
mais je connais le prix
de ce présent où tu m'aimes

de ce temps où toutes les pertes passées
parfois se taisent, un instant
je sais tout de ces heures déchirées
et il en reste peut-être bien d'autres devant

mais je ne hâterai pas le cours du temps
d'une maladresse, d'un mot de trop
le silence est un poison lent
mais l'antidote viendra peut-être assez tôt

alors je me tais, et puis je cherche

Tu le vaut.
Partager cet article
Repost0
31 août 2008 7 31 /08 /août /2008 11:55
Je n'ai pas pu me résoudre à publier ces mots à l'époque, ils ne m'ont jamais semblé à la hauteur de l'hommage que mes émotions me poussaient à vouloir rendre à un artiste parti trop tôt. Aujourd'hui encore je ne peux pas penser à lui ou réécouter ses chansons sans avoir le coeur retourné. C'est ainsi. Certains diront "sensiblerie", je répondrai seulement "écoutez ses chansons". Gregory Lemarchal valait bien qu'on lui prête une oreille attentive. Et même les deux...

Voici donc mes mots, bien malhabiles sans doute, mais aujourd'hui je me dis que j'ai trop attendu déjà pour me permettre de douter et retarder encore...




Rayons de soleil inversés
toute la lumière s'en est allée
d'un coup
dedans le froid autour le flou
la roue qui tourne le temps qui fuit
tu es parti
toi qui n'étais pas un ange
mais tellement mieux que ça, tu étais là
toi qui n'était pas que ta voix
mais ces émotions qui nous changent

encore une fois

c'est nous qui étions très petits
et pas plus grands aujourd'hui, pliés en deux
devant l'impossible adieu

Rayons de soleil inversés
tant de larmes versées
et elles persistent
tu étais joie et elle existe
encore, mais le manque, tu sais...
nous rions entre les marées
nous rêvons encore à travers toi

Merci où que tu sois

à bientôt de l'autre côté


Partager cet article
Repost0