Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Licence Creative Commons
Ce blog et les écrits qu'il contient sont mis à disposition par Michel Bosseaux (l'auteur) selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.
 
 

Newsletter
 

 

Référencement


Mes autres blogs
6 septembre 2009 7 06 /09 /septembre /2009 09:19
Refouler la mort, c'est ne pas savoir vivre.

Partager cet article
Repost0
5 septembre 2009 6 05 /09 /septembre /2009 09:02
La volonté trouve, la liberté choisit. Trouver et choisir, c'est penser.

Partager cet article
Repost0
4 septembre 2009 5 04 /09 /septembre /2009 13:46
Je ne cherche pas à connaître les réponses, je cherche à comprendre les questions.

Partager cet article
Repost0
3 septembre 2009 4 03 /09 /septembre /2009 14:00

Il est l'heure, je crois

de te dire un secret

le temps est expert, le temps

maquille et déguise, je souris

je suis heureux je t'aime

le soleil brille, ce temps

est le premier de ma vie il n'y a

rien eu d'autre avant

 

- rien d'important -

 

le temps fait des miracles mais

le maquillage coule parfois

et puis le vernis craque

et puis il y a ces images qui reviennent

ces idées ces chansons

d'autres bonheurs au malheur à jamais mêlés

on se dit qu'on est fort, qu'on a tout jeté

que plus rien ne nous atteint

que tout ça n'a existé qu'en cauchemar

 

mais au fond de cette poubelle, à la fin

on a tous peur du noir

 

alors on rouvre le couvercle et...

 

il est l'heure, tu sais

de te dire un secret

rien n'est faux de nous, rien

n'efface pourtant

je suis les deux, si différents

parfois le même

 

je ne regrette rien de mes choix

et pourtant

il me manque tant d'avant

 

et je fais le fort je ne dis rien

je montre seulement celui que tu aimes

ce n'est pas le premier naufrage j'ai l'habitude

de m'oublier à moitié

 

tellement l'habitude qu'à force j'ai trop coupé

et j'ai beau prétendre, je ne peux plus

manier ce couteau à ne plus être

repeindre ma vie comme si j'étais né

par miracle devant tes yeux

 

qui pourtant m'ont aimé pour celui

que j'ai été

 

Je me suis trompé : pour toi j'ai cru devoir

maquiller déguiser à nouveau. Je n'ai jamais appris

qu'on pouvait être soi même dans ses regrets

et que ça ne gâchait rien

que ça ne blessait pas

 

ou que soi...

 

 

Il est l'heure, je le sais

de te dire ce secret

je n'oublierai rien d'avant, je ne peux pas

 

chacun des pas d'alors sont toujours moi

 

moi qui t'aime encore plus à chaque pas

 

béni soit le chemin qui m'a amené là

où je peux marcher à tes côtés

 

Et jamais rien ne viendra l'arrêter

 

 

Cette fois le couteau est bien rangé...

Partager cet article
Repost0
3 septembre 2009 4 03 /09 /septembre /2009 13:50
L'écriture et l'amour procèdent de la même tension, de la même joie, de la même perdition.

Partager cet article
Repost0