Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Licence Creative Commons
Ce blog et les écrits qu'il contient sont mis à disposition par Michel Bosseaux (l'auteur) selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.
 
 

Newsletter
 

 

Référencement


Mes autres blogs
12 août 2007 7 12 /08 /août /2007 18:00
Combien de fois
se perdre, avant
de se trouver
Combien d'autres
entrainer avec soi
Combien de fleuves de larmes
que le bonheur peut-être
ne justifiera pas
Combien de temps perdu
de guerres pour se fuir
d'illusions, de murs nus
Combien de fois accepter
la loi des autres
sous leurs conseils souriants
 
Quelle limite
à l'absurdité ?
 
Combien de lâcheté encore
avant d'oser le pas
avant d'ouvrir la porte
à la douceur, même 
s'il n'y avait rien d'autre à trouver
que cette douceur
au moins présente,
avant d'ouvrir cette porte et
jeter les autres clés
ne plus jamais reculer
 
combien d'heures à en rêver, patienter
oui, combien ?
 
de moins en moins ...

31/01/2003

Partager cet article

Repost0

commentaires

Gothikarti 12/08/2007 23:35

c'est très beau et très vrai... bien écristrès bon blog, bonne continuationbizz

Faux rêveur 12/08/2007 23:43

merci de ta visite et du compliment :-) comme je te l'ai dit, le tien est très beau aussi, et j'adore Indochine :-)

Claire Ogie 12/08/2007 18:37

Rate, rate encore, rate mieux, rate souvent... Ou un truc dans ce genre là, c'était les paroles d'un grand homme de théâtre, et là je suis en train de mettre la tête à l'envers parce que j'ai son nom sur le bout de la langue et qu'il ne veut pas sortir....!!!Je te redirai ça. Bref, il faut rater souvent pour arriver à quelque chose et, peu importe le nombre de fois nécessaire...Voilà à quoi ton texte me fait penser.

Faux rêveur 12/08/2007 18:40

je suis flatté d'avoir pu te faire penser aussi profondément avec ces quelques lignes... :-)