Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Licence Creative Commons
Ce blog et les écrits qu'il contient sont mis à disposition par Michel Bosseaux (l'auteur) selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.
 
 

Newsletter
 

 

Référencement


Mes autres blogs
4 novembre 2006 6 04 /11 /novembre /2006 14:26
J'ai aimé chaque fissure
croquis brouillons ratures
renoms
j'ai aimé tout ce qui hurlait ton nom
mieux que l'armure

J'ai aimé sans imposture
chaque seconde, même en guerre
- Rien dont je puisse être fier -
aimé aussi chaque murmure
chaque larme arrachée à ce silence, de fer

qui m'emmure
vivant finalement

toujours t'aimant


L'impossible, c'est souvent le point
de renoncement, quand
rien n'est assez important
pour vouloir avancer, le point
de rebroussement

atteint depuis tant... Pourtant
j'ai avancé, aimé encore
tu as reculé pour deux, désaccords
tu m'oublieras de ton mieux c'est évident


Au bout de "l'effort"
je regarde tout ce chemin, si bien tracé
pour ne mener qu'à moi, et s'arrêter
avant d'y donner un sens

J'écoute ton silence

j'erre...

Demain absent

Vivement Hier...

Partager cet article

Repost0

commentaires

renata 05/11/2006 19:19

on dit plus souvent "vivement demain" pour s'accrocher à un espoir , je pense que c'est mieux.... parfois on dois admettre "vivement hier" mais sans vraiment être sur d'avoir raison.... il y a des surprises dans la vie.... peut-être des bonnes... ce que j'espère pour toi

Michel Bosseaux 16/11/2006 17:52

"vivement hier" est à prendre ici dans le sens "vivement l'hier de notre amour, quand il était heureux", vouloir gommer la dernière ligne, le dernier point, trop final, vouloir une  chance encore...

Tamara 04/11/2006 14:53

J'aime bien ton style d'écriture...
Il est rythmique ce poème... bravo !
 
Je continue ma découverte...