Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Licence Creative Commons
Ce blog et les écrits qu'il contient sont mis à disposition par Michel Bosseaux (l'auteur) selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.
 
 

Newsletter
 

 

Référencement


Mes autres blogs
24 août 2007 5 24 /08 /août /2007 13:50

« Cela aurait du être une belle journée », se répéta Jack Travis pour la 100ème fois au moins. « Même plus que belle ». Il avait assez travaillé pour cela. Et c’est sûr, ça n’aurait pas manqué d’être une énorme surprise pour Helen.

Si elle était venue.

Mais voilà, une fois de plus, la vie n’est qu’un long fleuve d’imprévu, et peu importe les moyens pour le dompter, il vous surprend toujours.

« Helen est morte. Et il faut que je l’apprenne pas la télé.
Incroyable !

Pour un peu, je lui en voudrais, à cette … mais non, c’est trop stupide. Elle n’a quand même pas choisi de mourir. Et surtout pas aujourd’hui. »

Mais décidément, Jack trouvait ça très dur à avaler.

« Ainsi, ma surprise tombe à l’eau, et me voilà spectateur de la mort de ma femme par écran interposé.

Très frustrant. »

 
Le ton « faits divers » commençait à l’énerver franchement, quand une bonne reconstitution télévisée (même purement spéculative), aurait avantageusement remplacé les commentaires plats des journalistes, cachant leur ignorance sous du mélo à deux balles … aucune image « prise sur le vif » …

« Vraiment, ça n’aurait pas du finir ainsi …

"Sauvagement assassinée après avoir été violée ", fin de citation

Ca n’a même pas de classe ! »

Plus il y pensait, plus Jack se disait que tuer une femme seulement pour avoir le droit de la toucher avant … et le droit au silence après … alors qu’il y en avait tant qui ne demandaient que ça, être touchées … et qu’il suffisait d’aider les moins convaincues avec beaucoup d’alcool, ou un peu de drogue, ou un mélange des deux …

« Vraiment minable, comme motivation pour tuer. »

 Et ensuite, pourquoi laisser les choses « en l’état » ?

 « Au pire, il aurait pu faire disparaître le corps. Au mieux, maquiller en accident. Mais non ! Il a juste été assez intelligent pour ne pas se faire voir. Et encore. Il n’a même pas mis de capote !

Mais ça, ça m’arrangerait plutôt. La police aurait encore pu me soupçonner, sinon !

Avouez que ça aurait été le comble !

Un psychopathe assassine la femme que je chéris tendrement (et surtout son argent) depuis 2 longues années … et la police ne trouverait rien de mieux que de me coller le crime sur le dos.
Et adieu l’assurance-vie.

Trop drôle. J’en rirais presque.

En attendant, cela n’aura bien évidemment pas lieu, et l’argent est à moi. Mais quand même … je suis frustré.
A 3 heures prêt, c’est moi qui la tuais. Pour l’argent bien sûr. Bien meilleur but !

La vie est étrange, parfois … vous ne trouvez pas ? »

 
Tout en se parlant à lui-même, Jack tournait en rond dans la pièce. Il finit par se servir un verre et s’affala dans son fauteuil, devant la télévision.

« Finalement, allez … ce n’est pas une si mauvaise journée, pas vrai ? C’est même encore mieux … personne ne pourra jamais penser que je voulais la tuer …

Le crime le plus parfait qui soit : celui que l’on n’a pas à commettre soi-même ! »

Finissant son verre, Jack pensa fugacement qu’il faudrait quand même qu’il pense à changer ce porto, qui avait vraiment un drôle de goût.

« Mais … le porto ? C’était la bouteille d’Helen ? oh non !

 adieu l’argent … »

 



« Dernière minute, nous venons d’apprendre le suicide de l'homme d'affaire Jack Travis, mari d’Helen Travis, qui, nous vous le rappelons, vient d'être sauvagement assassinée par « le poinçonneur de Manhattan ». D’après les premières analyses, il aurait mélangé du poison dans son porto.

 - Une bien triste fin, vous ne trouvez pas Carole ?

- Si, Franck … et  nous comprenons tous le désespoir que ce pauvre homme a pu ressentir …

- Et tout le monde est en droit de se demander : mais que fait la police ?

- Ici Carole King et Franck Carson, pour CBS news … à vous les studios ! »

 

 (texte republié)

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

chrystelyne 30/08/2007 15:21

Bravo pour l'originalité, la créativité, le retournement de situation finale est du plus bel effet et vient ponctuer  avec brio un écrit passionnant !chrystelyne

Faux rêveur 30/08/2007 15:27

merci, merci, et encore merci :-) Je sens que je vais prendre goût rapidement à tes commentaires ;-)

kty 25/08/2007 23:07

ha je vous jure... y a des jours !

Faux rêveur 25/08/2007 23:12

oui, c'était vraiment pas son jour... et en plus finir sur un porto amer ... il n'a même pas pu savourer un dernier plaisir avec un poison sans goût ni odeur... ;-)

Kildar 25/08/2007 22:02

Allez je m'y colle ;-)Après lecture et relecture je pense que tu es doué pour les "nouvelles".Ces artciles "polar" avec un soupçon de "SF" me réjouissent !Et tes personnages sont si "attachants" qu'on a envie de savoir ce qu'ils deviennent, on veut en savoir plus sur leur "existence"...Félicitations again

Faux rêveur 25/08/2007 22:12

alors là... merci beaucoup ! :-) Je suis très touché...J'aimerais pouvoir faire plus long, mais je ne me sens pas encore prêt pour donner vraiment corps à des personnages, sur la durée... c'est fragile, je vois quelques scènes, je décris au mieux en essayant de ne pas déranger... il faut le temps que la confiance mutuelle s'installe, après on pourra envisager... mais que tu les ressentes comme "attachants" me prouve que je ne les ai pas trahis... et c'est déjà beaucoup. Une étape importante. Bon, ce texte n'est pas celui que je prolongerais en priorité, si j'avais le choix. Ah, j'ai le choix ?ah bon ;-)

yara 25/08/2007 13:21

jpencherais pour ta deuxieme solution ^^

Faux rêveur 25/08/2007 13:33

moi aussi ;-)

yara 25/08/2007 11:34

ohohoho c'est tres drole ^^je l'ai senti venir, le poison du vin je sais pas pourquoi ^^ça me rappelle un passage de "la guerre des fées " tome 2, où un personnage a epousé une vieille laide pour son argent et vice versa, ils essayent tous les deux de ce tuer pendant le repas !!

Faux rêveur 25/08/2007 11:41

;-)Je ne pouvais vraiment pas le laisser survivre, lui ! c'est vrai que ce n'est pas terriblement original, mais dans le contexte, ça fonctionne... après on peut le comprendre de deux façons... elle l'a assassiné, sachant qu'il buvait toujours à sa bouteille... ou bien c'est ce qu'il avait prévu pour la tuer, en se débarassant de la bouteille par après, et dans son "délire" il a été distrait ;-)