Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Licence Creative Commons
Ce blog et les écrits qu'il contient sont mis à disposition par Michel Bosseaux (l'auteur) selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.
 
 

Newsletter
 

 

Référencement


Mes autres blogs
5 juin 2006 1 05 /06 /juin /2006 20:08
Sur une liste de mots proposée par Xavier Baudequin

cauchemar  / sibyllin  / proportions  / attentif  / jaloux 
vengeance  / allégeance  / fidélité / dépendance  / mort



Elle lui a juré fidélité comme on prête allégeance, par amour bien sûr, mais avant tout par  dépendance. Que serait-elle devenue sans lui, c'est ce à quoi elle ne veut plus penser : tout ce qui la ramènerait vers son adolescence, les cauchemars, hantés par la mort de tous les côtés. Un père trop jaloux, une mère « excentrique» pour ne pas dire pire. Un jour ce fut le drame, un jour... elle ne s'en souvient que trop bien. Un père qui crie vengeance, hors de  proportions, une mère qui crie aussi, mais juste de souffrance... la mort partout... Puis la police, puis son oncle Max... et des propos sibyllins pour tenter d'expliquer, comme si elle n'avait pas été là, tous les jours depuis des années et ce soir aussi, comme si elle n'avait pas tout vu...

Elle s'installa chez son oncle, sa seule famille. Elle avait 16 ans, une allure sombre, gothique, la rage au ventre, la haine pour l'humanité entière, une violence explosive.

Mais il y eut Tom, et il voulut voir au-delà

C'était juste le fils du voisin. Histoire banale. Mais il fut très présent,  attentif à ce qui se passait vraiment en elle, ignorant la façade, les rebuffades, les moments durs.
C'est comme ça qu'il la séduisit, degré par degré, et la sortit de la folie.

Mais aujourd'hui, 10 ans après, en y pensant de toutes ses forces, elle ne parvient plus à démêler ce qui, de l'amour si vaste de cet homme, ou de son besoin à elle, immense, de se raccrocher à quelqu'un, l'a amenée là. Elle voudrait se convaincre que ce n'est pas juste pour ça. Elle voudrait vraiment. Pour lui.


Perdue dans ses pensées, elle ne l'a pas entendu approcher. Accroupi, il lui caresse doucement les cheveux
« je suis déprimant à ce point, mon amour ?»
Il sourit, taquin. Le regard seul dit qu'il sait tout.
Elle pleure.
Elle l'aime.

Trop de fois déjà elle a manqué l'oublier. Mais elle se le jure cette fois : plus jamais.
Partager cet article
Repost0

commentaires

krybaby 06/06/2006 02:44

ben c'est trés chouette!!!!!!!

SANDRINE 05/06/2006 21:39

Je suis soufflée !!
Bravo