Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Référencement


Mes autres blogs
30 juin 2008 1 30 /06 /juin /2008 16:34
Vous n'avez jamais eu envie de réagir face à une nouvelle déformée par un média quelconque, ou par quelqu'un qui vous l'explique et ne veut pas démordre de sa version, sûr que ce qu'il a lu / entendu est LA vérité absolue ? Moi, cela m'arrive tous les jours. Mais ça fait partie de la vie, alors à la fin, on laisse dire, ça évite des disputes bien souvent inutiles.

Mais il y a quand même des sujets sur lesquels ça énerve, surtout quand cela conduit à la violence, à la haine, parce que certains sujets sont passionnels et que l'homme a vite fait de juger sur base de la première version qu'il entend... après, il a du mal à en démordre, c'est comme ça, c'est la nature humaine.

Il y a aussi des personnes qui en profitent pour vendre, livres, journaux, part de marché pour le JT... on dirait que sur certains sujets, peu importe la vérité, tout ce qui compte est d'avoir une version "sensationnelle", qui attire le lecteur / spectateur, qui rapporte.

Je pourrais prendre l'exemple de l'Europe et des couleuvres que l'on a fait avaler aux gens pour qu'ils votent non dans différents pays. Mais la politique est un domaine à part sur lequel, par nature également, les hommes n'arriveront jamais à s'entendre.

Non, ce qui m'a énervé aujourd'hui, c'est un sujet sur lequel je me suis imposé le calme pendant des années. "L'affaire" Cantat / Trintignant (si vous voyez de quoi je parle...).

Je me suis empêché d'écrire un texte sur le moment, qui dort toujours dans ma tête, et aurait sûrement provoqué des réactions vives (bien que ne traitant pas directement le sujet mais "à côté"). Je me suis interdit de de polémiquer sur les forums traitant du sujet, même si les propos violents et (surtout) mal informés me donnaient envie de hurler. Et tous les jours, les actualités apportaient de nouvelles contradictions, interprétations de documents pourtant cités en exemple, rumeurs affirmées vraies, mensonges avérés... mais je tenais bon parce que cette polémique-là était trop vive... et que le sujet me faisait mal. Et je ne voyais pas quoi dire.

D'autres pendant ce temps ne se privaient pas, comme la mère de Marie Trintignant, ou certains journalistes parmi les plus déformateurs de vérité, de publier des livres qui ont rapporté gros...

Et puis le temps a passé, Cantat a été libéré (ce que les parties civiles ont regretté), son groupe - Noir désir - travaille à nouveau en studio dans la plus grande discrétion... l'affaire normalement devrait être close, vu qu'il a purgé sa peine.

Mais il semble qu'elle ne l'est pas.

Du haut de leurs certitudes d'avoir vraiment LA VRAIE VERITE sur l'affaire, des gens s'insurgent en réaction à des rumeurs de nouvel album du groupe. Et les attaques fusent, les insultes pleuvent, autant contre Bertrand Cantat que son groupe ou les fans (dont je suis) qui continuent à espérer le retour de Noir Désir sur le devant de la scène. Et à l'origine de tout ça, il y a des gens qui continuent, autant de temps après, à véhiculer les mêmes fausses informations qu'à l'époque, désinformés qu'ils ont été, ou se basant sur leurs seuls préjugés, mais en tout cas en prouvant que pendant toutes ces années, ils n'ont jamais cherché à vérifier leurs informations.

Aujourd'hui, j'ai rompu le silence que je m'imposais sur un forum parce que la violence des commentaires allait trop loin. Et j'ai expliqué les faits, ce qui a été vérifié par les experts, les témoignages concordants, les certitudes sur cette affaire. Je me bornerai à résumer ici : il s'agissait d'un ACCIDENT suite à une bagarre entre les deux parties (Cantat avait aussi reçu un coup violent au visage) et à une glissade de la victime sur un tapis (les coups portés - 4 gifles - n'étaient pas mortelles en elle-même). C'était la première fois que Bertrand levait la main sur une de ses compagnes (contrairement aux mensonges proférés sans preuves, et démentis par TOUTES les ex-compagnes). Ils avaient tous les deux bu, ce qui explique qu'on pouvait croire Marie endormie.
C'est confirmé par les ambulanciers et le premier médecin, qui se sont fait abuser par l'odeur d'alcool et les symptômes, tout comme Bertrand, raison pour laquelle il ne s'est pas inquiété tout de suite).

Pour casser d'autres rumeurs... Bertrand ne s'est jamais drogué (confirmé par analyses médicales - les drogués récents ou habituels peuvent être facilement confondus), n'a pas un passé violent. On le décrit parfois comme "ancien athlète ne mesurant pas sa force" alors qu'il n'a plus fait de sport (escrime) depuis l'âge de 15 ans...

et oui, une dernière chose : il n'a pas menti une seule fois pendant toute l'affaire, ayant dès le début donné l'explication confirmée par l'autopsie. Il n'a pas plus chercher à minimiser ses actes... juste les parties civiles, la presse, les juges, qui ont tout fait pour amplifier. Jusqu'à la condamnation à 8 ans à l'issue d'un procès où les pièces du dossier d'instruction français ont été simplement ignorée - la justice lituanienne s'est contentée de son dossier, avec qualification d'homicide volontaire.


C'est un sujet qui me touche profondément, parce que j'étais et suis toujours absolument fan de l'écriture et de la musique de Bertrand Cantat de son groupe. Parce que j'aimais Marie comme actrice. Parce que je ne suis pas insensible au fait que ces gens qui m'ont donné tant de bonheur aient pu vivre une telle tragédie, et qu'il me fallait comprendre pour pouvoir être en paix avec cette part de moi auxquelles les chansons de Noir Désir, les films de Marie, parle tant. Pour pouvoir continuer à les aimer tous les deux sans pour autant cautionner les actes.

Et aujourd'hui il me fallait dire, parce que 5 ans après, je pense que je n'ai que trop retenu mes mots.

J'espère seulement, si ces lignes provoquent des réactions, qu'elles seront basées sur des faits tangibles, des réalités prouvées, pas sur la fiction. Et surtout, qu'il n'y aura pas de violence verbale. Parce que, très objectivement, il n'y a eu que trop de violence dans les mots autour de cette affaire, et il est grand temps que cela cesse.

Merci à celles et ceux qui m'auront lu jusqu'au bout...

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel - Faux rêveur - dans Proses libres
commenter cet article

commentaires

fylyp82 01/12/2011 08:46


J'ai adore le commentaire 19, que je me permets de décortiquer :


"Moi je suis vraiment stupéfiée (...) que tu étais présent aussi dans la chambre
d'hôtel lorsque ce malheureux "incident" est arrivé. Oui témoins de la douloureuse scène!"


Parce que tu y étais, toi?



"Il n'y a aucune excuse à donner à un meurtrier. On peut accidentellement renverser une
personne en voiture (...) un si court laps de temps qui a de désastreuses et irréparables conséquences ... la mort!"


Deux cas de justifications légales et possibles du meurtre en droit pénal : la légitime défense proportionnée et
la contrainte.





"Soyons objectifs et ne nous laissons pas emporter par la puérile idôlatrie et les sentiments
nostalgiques. L'objectivité aurait du te prévenir d'écrire ton commentaire  ...
"


C'est exactement ce que je pensais te dire en te lisant.


"Peu importe la profondeur de ses paroles musicales, elles ne résonnent plus comme au temps passé. Elles
sont amères et dépourvues de valeur."


On parle du même groupe, là?


"Quand cesserons donc de prendre les meurtriers pour des victimes? Des meutriers lâches qui
osent s'affronter à la faiblesse des femmes ..."


Je suis d'accord sur le fait que plein de femmes sont matyrisée par leurs hommes à travers le monde. Mais j'ai
la faiblesse de croire que Marie Trintignant, avec ses 4 ex-maris rondement divorcés ne correspond pas vraiment au profil de la malheureuse femme battue.


Et là, ya de l'enchaînement :


"Je ne demande à personne d'approuver mes dires..."


On t'a pas attendu pour ça.


"...puique vous êtes déjà des fans corrompus par l'égoîsme..."


Pauvre de nous.


"je ne demande pas non plus vous qu'on s'acharne sur cet âmemeurtri pas les remords (je l'espère)"


Il vient d'y penser, en te lisant.


"...mais cessez d'idéaliser un homme dont l'erreur a eu de lourdes conséquences pour lui faire oublier son
erreur. Laissons le vivre dans l'oubli, puisque c'est là qu'il se sentira mieux."


C'est ça, oublie-le et oublie-nous dans la foulée.


"Respectons la vie puisque nous n'en avons qu'une ..."


Ben, il est encore vivant, lui. Et tu ne le respectes pas, vu que tu le juges sans appel, à des kilomètres de
là. Bon, tu me diras, pour ma part, je juge bien Marie Trintignant...

 ++

fylyp82 01/12/2011 08:10


Joli résumé pour cette sale histoire. Je partage cet avis, et plus encore : je suis sidéré à quel point la mort peut transformer une veuve noire en sainte, une mère irresponsable en femme
respectable, une actrice médiocre en icône, bref, une personnalité sans intérêt en martyr. Soyons honnête : sa carrière artistique (la seule qui est censé nous concerner) était aussi insipide que
celle d'un golfeur amateur.


@ Commentaire 19 : s'il faut cataloguer Cantat en meurtrier, il faut en parallèles accepter que Trintignant était une fille de petite moralité. La démarche commerciale de la famille pour
rentabiliser son pourissement me conforte dans cette idée. 


++


 

Cassbombec 06/04/2011 23:44



Bonjour :)


 


J'ai vu de la lumière...


 


Je trouve pour ma part étonnant que personne n'ait mentionné ce leger détail: peu avant le drame en question, l'album qui vient de sortir inclut une chanson qui s'appelle "L'Europe". Cette
chanson, pour ceux qui ne connaissent pas, est une forme d'ode incantatoire, musicalement très mystique, ponctuée de mélodies orientales, de cacophonies entremêlées. C'est un morceau complexe, et
longuement travaillé. Le texte qui l'accompagne est un crachat au visage de l'Europe, de ce qu'elle représente en termes de "contamination" par le capital, la violence financière, l'altération de
toute vie proliférant sur terre, la folie de consommation, le perpétuel mépris de l'être humain par l'être humain, l'acroissement du contrôle des masses, et j'en passe.


Les propos tenus dans ce texte sont largement susceptibles d'apporter de graves problèmes à quiconque oserait les tenir.


Ce qui s'est passé dans cette chambre, pour ma part je n'y étais pas, donc je l'ignore.


Ce que je n'ignore pas, c'est des moyens dont les puissants disposent pour faire taire ceux qui élèvent la voix. Lorsqu'on possède la finance, l'industrie, les gouvernements, les médias, la
justice et tout le reste, on peut rendre vrai N'IMPORTE QUOI.


Cantat et Noir Desir, avec Brigitte Fontaine, ont su condenser dans cette oeuvre, puisque c'en est une, l'état d'esprit silencieux et latent d'un grand nombre d'entre nous. Aujourd'hui, dire
qu'on ne veut pas de l'Europe, c'est ringard. Et puis c'est trop tard. Les portes sont ouvertes, les requins font festin pendant que les travailleurs sont méprisés comme jamais.


Je pense que Cantat à largement sous-estimé, voire négligé la portée de cette chanson.


Pour moi, c'est elle qui lui à été fatal, ensuite, les moyens mis en oeuvre pour le détruire sont illimités, et généralement, judicieusement choisis. Mais dans ce genre de cas de figure, rien
n'est jamais laissé au hasard.


 



Claudia Nicolas 03/07/2010 23:26



Bonsoir,


Il est tard et combien de temps j'ai souhaité écrire ces mots.


Je suis enseignante allemand-lettres,mes élèves de Terminales Bac Pro  ont analysé , commenté les paroles et textes de Noir Désir.


Si nous aurions pu obtenir la possibilité de le soutenir moralement ainsi que tout son groupe; cela aurait été super pour lui. et pour eux.


En retraite depuis peu, que Bertrand et tout son groupe sachent  que notre affection et notre soutien restent présents.


Espérons vous voir chanter à Narbonne, installée depuis 2 ans et demi.


Claudia



kat 11/01/2010 14:42


Pour ma part, j'écoutais beaucoup noir desire, j'appartiens à la génération noir dez' (37 ans), mais j'avoue que son acte, même si il y a eu alcool, n'est pas pardonable et quelque soit les
circonstances.Marie n'est plus là, elle partie beaucoup trop jeune et laisse derrière elle, ses enfants et ses très proches.Aujourd'hui, Kristina disparaît, il me semble qu'il ne fait pas bon
cotoyer bertrand cantat à l'heure actuelle.Tout ce que je peux dire, c'est que je n'écoute plus du tout noir desir depuis 2003.4 gifles?étonnant!!qui peut mourir suite à 4 giffles?marie pesait
moins de 50 kg et face à un homme de la taille de bertrand cantat, la fin était annoncée! l'alcool n'excuse pas tout. Si tous les gens qui font la fête en venaient à des actes meurtriers vous
imaginez???je pense toujours aux enfants de marie et à ses parents vous savez.