Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Référencement


Mes autres blogs
29 avril 2008 2 29 /04 /avril /2008 20:35
Il vient parfois des idées étranges, le soir, sous la douche... en voici une de ma chère et tendre, mais elle ne pensait pas que j'en ferais... ça.  Ames sensibles, etc, etc...



Je t’avais pas cru, maman, quand tu m’avais dit que si je continuais, les méchants viendraient me chercher. J’avais rigolé, tu me faisais toujours rire avec tes histoires, et puis tes grimaces pour accompagner. Là, tu avais l’air super sérieuse mais tes yeux riaient alors moi aussi, et je t’ai pas cru. Et puis j’ai continué à faire pipi au lit. Moins souvent quand même, parce que je voulais plus que tu me traites de bébé. Papa était plus gentil lui, il me disait que c’était pas si grave, il te grondait un peu de me parler de ça, mais pas trop parce qu’il t’aimait.

Une nuit tu as crié très très fort et je me suis levée pour voir. Papa et toi vous étiez dans votre chambre et le lit était trempé, tu étais toute affolée, papa aussi, il tournait en rond dans la pièce. Puis vous êtes descendu, et les messieurs en blanc sont arrivés . Moi, on m’a laissé avec mamie, qui me disait que tout irait bien, mais qui ne m’expliquait pas…

Papa n’est pas revenu cette nuit-là, ni le lendemain... quand il est revenu, ça se voyait qu’il était très triste, il avait pleuré et se retenait de ne pas recommencer. Il m’a dit que tu étais partie pour toujours, et qu’il allait falloir que je m’occupe bien de mon petit frère, ce bébé qui me regardait les yeux grands ouverts. Je n’ai pas compris d’où il était venu ce petit frère, mais j’ai su tout de suite pourquoi tu ne reviendrais pas.

Depuis, j’ai plus fait pipi au lit je te promets maman, juré ! Mais les méchants ils ont du penser que c’était pareil mes larmes dans le lit... et puis partout dans la maison, aussi... alors ce matin ils sont venu me chercher, avec leurs vêtements blancs. J’ai essayé de courir mais ils étaient plus rapides. J'ai juré que je ne le ferais plus mais ils ne m'écoutaient pas. Ils parlaient de mon petit frère, lui je l'ai bien protégé tu sais, ils ne pourront jamais jamais l'emmener, il est avec le petit jésus tout là haut maintenant !

Ils m’ont enfermée dans cette chambre toute blanche et la porte veut pas s’ouvrir. Ils font ça avec d’autres que moi, je le vois par la petite fenêtre de la porte.

Peut-être tu es là, maman, dans une chambre à côté de moi ? Peut-être que tu m’entends si je t’appelle très très fort ?
Maman ? Mamaaaaaaaaaaaan ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel - Faux rêveur - dans Recueil : Fictions vraies (2005-2008)
commenter cet article

commentaires

cartouche 19/05/2008 10:29

Je ne sais pas qu'elle était l'idée de départ mais le résultat est étonnant, un grand bravo. (Je me demande du père ou du fils ... lequel est le plus à plaindre au final)

Michel - Faux rêveur 27/05/2008 08:27


merci :-)
la question est bonne... aucun des rôles n'est bon, dans cette nouvelle...


Bechamel 15/05/2008 08:10

Wouah ! C'est super bien écrit... j'adore ! JE viens de découvrir ton site un peu au hasard et j'avoue être tombée sous le charme! Bravo !

Michel - Faux rêveur 16/05/2008 17:17


merci beaucoup :-) J'espère que tu ne t'es pas fait trop mal en tombant... ;-)


Olivier Rossignol 11/05/2008 17:34

Ouah !!!Décapant... j'en suis très retourné !!...C'est bien la preuve que c'est bien écrit !!Félicitations !!Si captivant en si peu de lignes...Bravo.

Michel - Faux rêveur 16/05/2008 17:02


merci beaucoup :-)


glubi 09/05/2008 21:09

ah effectivement vraiment détraqué le gosse, ou simplement desesperé? en tout cas ton texte fait froid dans le dos

Michel - Faux rêveur 09/05/2008 21:30


ce qui est une forme d'exploit par les températures actuelles mdr ;-)
je dirais terrorisé et détruit par le départ de sa mère...


alaligne 08/05/2008 12:33

Bonjour Michel! ;)))))))
Suite à quelques problèmes de santé, je n'ai pu valider plus tôt ton inscription dans ma communauté et te demande de bien vouloir m'en excuser.
C'est avec grand plaisir que t'ouvre les portes de "L'écriture dans tous ses états" où j'espère que tu trouveras un lieu de partage, de libre expression et de large diffusion de tes écrits.Je suis très heureuse de te retrouver et même si je passe moins de temps sur OB depuis que j'ai ces pbs, je ne manquerai pas de venir te lire
Amitiés sincères,
Alaligne

Michel - Faux rêveur 08/05/2008 18:35


Merci !!! :-)
J'espère que tes problèmes de santé ne sont pas trop grave, et te souhaite un prompt rétablissement.

J'écris assez irrégulièrement ces derniers temps, mais je compte proposer sur ta communauté quelques uns de mes anciens textes (à raison de 1 maximum par jour, ne t'inquiète pas, je ne suis pas de
ceux qui noient une communauté le jour de leur arrivée...)

Je vais également ajouter le lien vers ta communauté dans mon module (l'inconvénient de tout faire soi-même, c'est que quand quelque chose change, il faut tout refaire soi-même... grrrr lol).