Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Référencement


Mes autres blogs
9 octobre 2007 2 09 /10 /octobre /2007 07:46
Les corps se lisent, puis s'effacent
peu à peu
courbes par courbes
car certaines choses s'écrient seulement, certaines
évidences qui nous détachent
nous dispensent d'être
 

et le temps ondule
le temps se perd comme
 
enfin nous nous trouvons

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel - Faux rêveur - dans Poésies
commenter cet article

commentaires

Nanou 09/10/2007 08:37

Je ne sais pas si c'est moi qui suis hyper sensible en ce moment, mais tu as une façon de faire passer les messages en quelques mots qui m'impressionnent...Mille mercis.Nanou

Michel - Faux rêveur 09/10/2007 17:38

merci... suis flatté...