Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Licence Creative Commons
Ce blog et les écrits qu'il contient sont mis à disposition par Michel Bosseaux (l'auteur) selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.
 
 

Newsletter
 

 

Référencement


Mes autres blogs
6 octobre 2007 6 06 /10 /octobre /2007 19:52
Tant de bien et de mal
que l'on pourrait se faire
tant d'importance dans les décimales
le moindre détail ignoré hier

nous prenons le meilleur, mais le pire
se vengera-t-il à la fin
restera-t-il quelqu'un pour dire
où est demain ?

Les secondes tourbillonent
les heures s'égarent
la raison abandonne
immobile dans la lumière des phares

nous prenons le plaisir, mais l'amer
devra se manger aussi
on ne choisit pas quand on ère
on le vit


Tant de bien et de mal
au bout de nos prières
les caresses, l'Idéal
et l'enfer

nous faisons le bon choix, mais le reste
toujours sera là
guettant le moindre geste
le faux pas

où juste un instant, au hasard...
tant d'amour et de douleur
de maladresses et d'espoir
de réussites et d'erreurs

nous prenons, réel ou illusions...

pourvu que nous ne nous méprenions pas...

6/10/2007


Partager cet article
Repost0

commentaires

S
c super j'adore
Répondre
M

merci :-)


J
je reprends ce vers "et la cigale ayabt chanté tout l'été"Nous nous trouverons fort dépourvus, quand plus rien ne sera de nos vies, de nos désirs, de notre terreAmitiés
Répondre
M
:-) très vrai :-) merci de ta lecture...
S
Et puis ... être humain dans tout ça ..... :)" nous prenons le plaisir, mais l'amerdevra se manger aussi"  En le lisant je le vois bien se manger lui-même , bon spectacle de humble lecteur ... :)A bientôt :)
Répondre
M
;-) tu m'as mis l'image dans la tête ;-)merci pour ta lecture et ce commentaire :-)
M
se méprendre?quelle importance..l'essentiel c'est d'avoir été heureux... l'espace d'un moment...
Répondre
M
si tout était si simple...mais parfois on te le fait regretter, ce bonheurà cause de tout ce que tu as vu en chemin et dont tu n'as pas tenu compte pour construire..."et la cigale ayant chanté tout l'été..."