Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Licence Creative Commons
Ce blog et les écrits qu'il contient sont mis à disposition par Michel Bosseaux (l'auteur) selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.
 
 

Newsletter
 

 

Référencement


Mes autres blogs
1 octobre 2007 1 01 /10 /octobre /2007 13:58
On cherche la vie
dans les yeux de l'autre
quand tout ce que l'on désire au fond
c'est quelqu'un auprès de qui mourir
au bout d'avoir existé vraiment,
s'éteindre dans un regard
même noyé de larmes
un regard qui sourit encore
un regard où durer au delà
au bout d'un chemin qui avait un sens

On cherche la vie
mais ce que l'on veut, immense,
bien loin des fausses évidences
de l'amour et sa question sans fin
réponse à renouveller chaque jour
et qui change et peu à peu s'éteint
bien loin du silence d'après
de la douleur, puis à nouveau chercher
c'est d'être sûr de pouvoir se retourner
au bout de n'avoir pas lâché sa main
et avoir été

On ne cherche qu'une paix
l'amour est un doux prétexte
mais il est des sentiments, forts,
tellement plus que l'émoi des corps
et la chaleur d'une présence
des sentiments doux et "sans importance"
à assembler en secret
n'avoir pas même besoin de se regarder
savoir, sentir, ne jamais faire défaut
au bout du chemin, des sentiments chauds
à revoir en souriant, confiant
et un à un tous les ressentir encore

avec eux faire corps
à tous les temps
à l'heure de rendre le sien en s'envolant...

Partager cet article

Repost0

commentaires

aurore 21/04/2008 21:11

bonsoir, j'ai aujourd'hui accompagné jusqu'à sa dernière demeure un être cher à mon coeur...Votre poème pourrait lui être dédié, lui qui comme vous écrivait si bien "les choses" de l'amour, merci pour vos lignes, elles disent tout de Nous, même si ce soir je me sents bien seule sans lui, en sachant que je me refuse aux adieux, aurevoir m'est plus doux.

Michel - Faux rêveur 22/04/2008 12:03


Bonjour...
tout d'abord, permettez-moi de vous présenter mes sincères condoléances. Je ne connaissais pas la personne que vous évoquez, mais l'émotion dans vos mots le rend proche...
Si ce texte peut vous aider, aussi peu que ce soit, à penser encore à lui, à vous en sentir proche, alors n'hésitez pas à l'utiliser. Les mots sont partages, ils sont fait pour voyager,
puissent-ils vous accompagner un peu sur le chemin.

N'hésitez pas également, si vous en avez le coeur, à partager quelques mots de cette personne. Je les
publierais le cas échéant dans ma rubrique "mots d'ailleurs".


Ryn Phaenn-Soie 10/10/2007 17:30

Tombée par hasard sur ce blog en recherche de poésie, me voilà comblée. Je ne crois pas avoir lu jusqu'aujourd'hui un texte assez beau pour m'arracher des larmes. Maintenant c'est chose faite, merci pour cette émotion violente qui en réveille tant! :)

Michel - Faux rêveur 10/10/2007 17:52

merci à toi pour ta lecture, et ce commentaire, terriblement touchant... que mes lignes puissent faire pleurer... j'ai du mal à me dire que j'ai à ce point réussi à faire passer les émotions...

Kildar 03/10/2007 14:04

Ben il est où mon com' ?Ah j'en avais pas encore mis ça alors...Juste un mot continue dans le spoèmes t'as de la matière et du talent 8-)

Michel - Faux rêveur 03/10/2007 15:01

ça faisait longtemps que je n'avais plus été satisfait de ma plume en poésie... pour cela que je n'écrivais de poèmes qu'épisodiquement... là, je commence à me sentir mieux, tout tient à l'inspiration évidemment... merci pour les compliments... :-)

fabienne 03/10/2007 10:56

je ne connais pas ton visage mais s'il ressemble à tes écrits ce doit être celui d'un archange. l'ami avec un grand A : c'est beau.big bisous

Michel - Faux rêveur 03/10/2007 12:46

euuuuuuuuuuuuh...un peu géné, là... faut pas idéaliser comme ça, tu ne me connais que de mots et d'émotions (ce que j'arrive à en faire passer, du moins), c'est souvent très trompeur...

zazimuth 02/10/2007 20:19

C'est très beau... ton texte m'évoque aujourd'hui l'annonce du suicide du philosophe André Gorz et sa compagne Dorine...

Michel - Faux rêveur 02/10/2007 20:25

je ne l'ai pas écrit dans un sens "suicidaire", mais je reconnais que l'idée de mourir ensemble, à la même seconde, ce synchronisme-là, m'attire, même s'il y a aussi un côté dérangeant. C'est bien l'extrème de ce que j'exprime, trouver quelqu'un auprès de qui (et avec qui) mourir, ne plus avoir peur de la mort... mais ne pas vouloir en franchir le seuil sans lui / elle...