Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Licence Creative Commons
Ce blog et les écrits qu'il contient sont mis à disposition par Michel Bosseaux (l'auteur) selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.
 
 

Newsletter
 

 

Référencement


Mes autres blogs
28 avril 2000 5 28 /04 /avril /2000 20:04
Quand l'amour à nos cœurs se fait lourd
Quand la tempête chaque seconde suit son court
Et voudrait
Je le sais

De cet amour qui nous porte malgré tout
Ne rien laisser sinon le pire, le dégoût
Je hurle "
jamais
    Je ne laisserai


    Triompher le réel sur le rêve
    Je sais tout de nos goûts, de la fièvre
    Et je t'aimerai
    Pour l'éternité
"

Quand l'amour à nos cœurs se fait lourd
Moi j'écris quelques lignes ...

Par amour

Et Dieu fait qu'il s'allège ...

Partager cet article

Repost0

commentaires

tco 09/10/2007 16:35

"Ne jamais laisser triompher le réel sur le rêve" (soupir)je n'ai pas eu le courage de le faire et la réalité me ronge pendant que je pleure ma jolie passion laissée échapée par lacheté et par peur.

Michel - Faux rêveur 09/10/2007 17:41

ça m'est arrivé aussi... ce n'est que comme ça qu'on apprend, malheureusement...

Gothikarti [Miss Indo] 13/08/2007 12:53

ah... l'amour... c'est beau mais si... compliqué...bisous

Faux rêveur 13/08/2007 13:24

et si simple aussi quand on se laisse aller à l'éprouver sans vouloir à tout prix l'expliquer ou le contrôler...

Cry 12/01/2007 01:51

C'est très beau!
Merci

Faux rêveur 12/01/2007 01:53

merci à toi pour ta visite et ce commentaire :-)

Annak 16/11/2006 17:40

Bien vu :)
oui c'est bref ;) mais quand on aime, on sait tout ce qu'il y a derrière ces 2 mots.

Michel Bosseaux 16/11/2006 17:44

en effet... :-)

Michel Bosseaux 21/08/2006 14:16

Oui il existe encore... mais c'est vrai qu'à l'heure actuelle, beaucoup semblent le perdre... Pour ce qui est de "débutant", tu sais, on est tous débutants un jour. J'ai empli des paquets de carnets de mes mots, depuis l'adolescence... des débuts (plus de 10 ans en fait ;-), je ne retiens quasi rien, c'était trop mauvais ;-)