Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Licence Creative Commons
Ce blog et les écrits qu'il contient sont mis à disposition par Michel Bosseaux (l'auteur) selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.
 
 

Newsletter
 

 

Référencement


Mes autres blogs
25 août 2007 6 25 /08 /août /2007 10:34

Ce texte a été écrit autour d'une liste de mots proposée par Kildar dans le cadre de la communauté "écriture ludique" (voir les catégories dans la partie gauche de cette page), avec comme objectif de publier le texte aujourd'hui précisément. Voilà qui est donc fait :-)

Il s'agit également du premier texte entrant dans le cadre de mon nouveau projet de publication d'au moins un texte par jour construit autour d'une liste, parmi celles reçues de diverses sources. A partir d'aujourd'hui, donc, et tant que j'aurai des listes et de l'inspiration, le projet sera actif.

Plus d'informations seront données prochainement sur le projet.

Liste #013 Kildar
Génèse, Paradis, Embarquer, Ennemi, Exclusif, Investir, Grenade, Sain, Gentille, Notoire.



Deux hommes s'observent, de part et d'autre d'un vaste bureau louis XV. La pièce, immense, résonne des bruits de pas de l'un de deux, qui fait les cent pas comme un ours en cage, tandis que l'autre, impressionné, s'enfonce dans son siège...

- Vous savez... j'ai lu votre livre !

dit l'ours, soudain redevenu éditeur

L'auteur, pétrifié de peur, attend la suite

- ah ? ... et ... ?

- Intéressant, vraiment... si si, je vous assure ! Je n'aurais jamais cru, à voir l'épaisseur... mais finalement oui, intéressant !

L'auteur se tasse sur sa chaise, attendant le "mais", immanquable

- Bon, d'accord : le début n'est pas terrible, il faut bien l'avouer. Mais la suite... il y a de l'idée, c'est...

- Intéressant ?

- Oui, voilà, c'est ça, tout à fait ! intéressant !

un silence

- ... mal écrit, mais intéressant.

L'auteur, écrasé, ne pourrait dire un mot, même si sa vie en dépendait.

L'éditeur sourit

- Bon, ce n'est pas bien grave. C'est à ça que servent les correcteurs, après tout !

puis, semblant hésiter, il continue

- ... mais il y a plus grave !

L'auteur, de plus en plus tassé sur son siège

- ah ?

- Oui... la fin... trop lourde, trop lente... ça gâche tout, vous comprenez ?

- ...

- Attendez, je vais vous expliquer, vous allez voir, c'est très simple !
Vous, vous êtes du genre à écrire une génèse pour chaque histoire, un paradis pour toutes les âmes gentilles et méritantes qui souffrent tant à longueur de vos romans... Ce n'est pas le premier de vous que je lis, avec les mêmes personnages en plus ! Alors ne niez pas !


- ...

- Vous voyez ? J'ai raison !
Donc, vous posez le décor : 200 pages. Oui oui, 200, je vous assure, recomptez si vous voulez !


L'auteur, d'un signe de la main, reconnaît cette défaite.

- Bien... ensuite, c'est le coeur de l'histoire. Vous ne manquez pas de bonnes idées, mais vous insistez trop sur le côté "injustice", ça alourdit inutilement.

- Mais ...

L'éditeur, soudain, s'énerve

- ah non, pas de mais ! Si vos personnages vivent un calvaire sous votre plume, c'est quand même que vous le voulez, c'est vous l'auteur oui ou non ? Alors si vous culpabilisez, filez chez votre psy, mais par pitié, n'emm... le lecteur avec ça dans vos romans !

L'auteur, tétanisé.

- ...

L'éditeur se radoucit un peu

- Bon, je m'énerve, je m'énerve... et j'en perds le fil... où en étais-je donc ?
Ah oui, la fin !


- La fin, monsieur ? osa timidement l'auteur.

- Vous n'en avez pas marre des happy ends, vous ? moi, si ! affirma l'éditeur, renvoyant l'auteur à son silence.

- Allez, je vois bien que vous ne comprenez pas où je veux en venir... comment je pourrais vous expliquer ça...
Vous écrivez "psychologique". C'est bien, c'est votre droit le plus strict, ça peut plaîre à votre maman... moi j'en m'en fous complètement. Le lecteur n'achètera pas ça !
Ce qu'il veut, le lecteur, c'est de l'action, de l'exclusif, se faire embarquer, tressauter à chaque bruit de pas parce que ça pourrait être une grenade qu'on dégoupille... le lecteur veut des ennemis détestables pour les héros, brigands et assassins notoires, pas des personnages moitié l'un moitié l'autre !

Le lecteur, il ne veut pas savoir si c'est sain ou non, comme histoire, non ! Il veut du sang, c'est tout !! Et si possible une belle apocalypse à la fin !

Vous comprenez ?

- oui... gémit l'auteur

- Bien ! Vous savez... je ne demande qu'à investir sur vous, vous avez vraiment des idées... intéressantes. Une chance que votre oncle m'ait fait découvrir un tel talent, si prometteur !

L'auteur, hésitant

- Vous croyez ?

- Mais bien sûr, c'est indéniable ! Je suis formel, vous serez grand, très grand ! Un jour, vous aussi vous aurez le Goncourt ! Comme votre oncle...

L'auteur, ému

- n'exagérons rien...

- Je n'exagère rien, mon jeune ami !
Allez, vous savez ce qu'il vous à reste à faire : écrivez-le moi, ce chef d'oeuvre !


- oui... j'y vais monsieur ! Merci !

L'auteur sort précipitamment.



L'éditeur reste seul, pensif.

Quelle plaie, ce mec ! Un auteur, ça ?
S'il n'y avait pas eu son oncle... d'ailleurs, qu'est-ce qu'il allait bien pouvoir lui raconter, cette fois, à l'oncle ? Le baratin ne marchera pas avec lui, il voudra savoir exactement comment avance la publication de son cher neveu...
Il ne faudrait quand même pas qu'il change d'éditeur à cause de cet infâme gribouilleur !

Bon allez, c'est décidé... le prochain roman, il le signera, tant pis. Les correcteurs le réécriront en entier. Ce n'est pas comme si c'était la première fois, après tout !.

L'éditeur se sent délivré d'un poids.
Il s'assied alors, pianote sur son téléphone, et d'une voix ferme, il annonce à sa secrétaire

- Personne suivante !

Partager cet article

Repost0

commentaires

djino 31/08/2007 11:19

poilant ! réaliste, un type imbuvable... J'adore !

Faux rêveur 31/08/2007 11:29

Merci :-)imbuvable... mais soumis à des contraintes de rentabilité... pas tout blanc mais pas tout noir... j'aime ce genre de personnages, j'avoue :-)

guignol 25/08/2007 23:30

Nous aimerions bien faire un texte pour marionnette avec ces contraintes est-ce possible?

Faux rêveur 25/08/2007 23:31

tout est possible, les mots n'ont pas de complexes à se glisser dans tous les styles... mais pour cet exercice, je me déclare d'emblée incompétent !

cath 25/08/2007 20:30

Moderne, bien inspiré par des mots imposés !Bravo.

Faux rêveur 25/08/2007 20:33

merci Cath :-)

alaligne 25/08/2007 19:22

heu... ça ne se passe pas vraiment comme cela;.. enfin pour un premier roman... mais, ton histoire reste crédible s'il s'agit d'un parent d'un écrivain connu... encore que... dans ce cas ce ne soit pas un correcteur mais un "nègre" qui reécrive le tout.... Cela dit... beaucoup de verve, d'humour grinçant dans la caricature... pas une seconde d'ennui... 200 pages... c'est un petit roman... je le sais... c'est ma dose habituelle... incapable d'en écrire plus... c'est comme un métronome interne lol...

Faux rêveur 25/08/2007 19:37

200 pages rien que pour la première partie, la mise en place ! lolMerci pour les compliments. J'ai voulu faire une caricature, j'assume tout à fait que ça puisse sur certains points ne pas être complètement exact, et pour tout dire, je le souhaite de tout coeur ! Envie d'être publié un jour, quand même ! lol

Kildar 25/08/2007 16:14

Description très réaliste de ce que doivent vivre énormément d'auteurs dans le bureau de leur éditeur. Un peu caricatural mais si peu.J'aime bienl e sujet choisi pour utiliser les mots, commepour Claire d'ailleurs.Je n'ai jamais été confro,té à un édietur - et pour cause vu le temps que je mets à écrire - mais fasse le ciel que si un jour je décide de franchir le pas je ne recontre pas le tien .-)P;S; : Ca aurait ét dommage de rater ton article !

Faux rêveur 25/08/2007 16:17

Merci pour les compliments :-)Oui, cela donne des textes très divers, décidément... je ne te souhaite pas cet éditeur-là non plus ! quoi qu'il ne soit visiblement pas le pire, il accepte les pistons, tous ne le font même plus forcément, sous prétexte "d'intégrité"...